Autre

L’équilibre acido-basique dans l’alimentation.

Alimentation et équilibre acido-basique :

Cette notion alimentaire est particulièrement importante car chaque jour, notre organisme ingère et synthétise de nombreuses substances à caractère acide ou basique ce qui génère autant de causes de déséquilibre de la balance acide -base. Mais aujourd’hui, nos habitudes alimentaires font plutôt pencher la balance vers l’acidification ce qui provoque un épuisement continu de notre organisme qui lutte par tous les moyens pour rétablir une homéostasie et sortir de cette situation de « stress » acide.

Il est alors important pour nous d’identifier les aliments acides :

- les viandes dont la consommation a doublé en un demi-siècle : elles ont la spécificité d’être riches en acides aminés soufrés (cystéine, méthionine) qui présentent un caractère acidifiant fort; leurs dégradations conduisent alors à la formation d’acides forts comme l’acide chlorhydrique, l’acide phosphorique, l’acide sulfurique et surtout l’acide urique.

- les produits laitiers comme le lait ainsi que les fromages tous deux surreprésentés dans notre alimentation et qui génèrent également des acides irritants vis-à-vis de tous nos tissus.

- le sel, lui aussi surconsommé, sous forme de chlorure de sodium perturbe la régénération des ions bicarbonates pourtant à l’origine des tampons sanguins qui permettent d’amortir les variations du ph sanguin lié à une trop forte entrée d’acides.

- les produits alimentaires industriels raffinés (comme par exemple les céréales) trop souvent appauvris en potassium causés par des procédés de fabrication comme le raffinage, l’appertisation,  l’augmentation des graisses saturés et des sucres purifiés. Le potassium est pourtant impliqué directement dans la consolidation des bases (sels alcalins) qui tamponnent le milieu intracellulaire.

 

Impact de l’acidose sur notre organisme 

Ces acides sont semblables à de petits cristaux qui envahissent peu à peu notre organisme et finissent par l’agresser en continu ce et peuvent conduire à des conséquences dramatiques comme :

- l’érosion osseuse. La trame osseuse est un immense réservoir de carbonates qui viennent neutraliser un acidose métabolique latente.

- les calculs rénaux. En effet, ces cristaux acides se forment dans l’urine par une fuite minérale au niveau rénal afin de tamponner le milieu mais qui se retrouvent en trop forte concentration d’où cristallisation.

- le syndrome métabolique induit par l’acidose a une tendance à une augmentation du cortisol, hormone du stress, qui a tendance à augmenter la glycémie en libérant du glucose par le système hépatique. Cette hyperglycémie réactive peut à la longue provoquer une insensibilité à l’insuline (hormone régulatrice de la glycémie) et de l’obésité et donc in fine un diabète de type 2. Par ailleurs, une hypercortisolémie continue peut induire une dégradation de nos défenses immunitaires et nous rendre plus faibles face aux agressions extérieures.

- les inflammations musculaires dues à une fonte musculaire puisque la glutamine, acide aminé le plus présent dans le muscle, contribue lui-aussi par sa dégradation en ammoniac va contribuer l’élimination des acides excédentaires circulants.

Que faut-il privilégier afin de lutter contre cette acidose métabolique?

Dans un premier temps, il est logique dans un premier temps de réduire la quantité des aliments dits acidifiants et que l’on améliore la qualité; pour la viande ou substituts, on réduit sa ration à 60g par repas et pour le pain ou produits céréaliers, on passe à pas plus de 2 portions par repas. Les organes retrouveront alors un meilleur fonctionnement et les déchets baisseront plus facilement dans l’organisme.

Les deux seuls groupes alimentaires permettant une lutte judicieuse et efficace contre les acides alimentaires sont les fruits et les légumes. Les propriétés de ces aliments dits alcalinisants sont dues à leur teneur spécifique en minéraux. Pour les légumes, par exemple, ils présentent la particularité d’être à la fois très riche en minéraux alcalins comme le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium et d’être pauvres en minéraux acides comme le phosphore, le soufre et le chlore. Un complément alimentaire résume très bien cette tendance à l’ alcalinisation alimentaire, il s’agît de la Soupe Thermale.

 

 

 

La Thérapie par les Champignons Supérieurs.

La Thérapie par les Champignons Supérieurs
Shiitaké-Reishi-Maitaké

Introduction :
En occident, la mycothérapie (soins par les champignons) est considérée comme une  nouvelle science avec des bases qui s’étoffent à peine et pourtant les champignons dîts supérieurs ont longtemps été utilisés dans la médecine chinoise où leur usage thérapeutique a été confirmé par des plans de recherche dans les hôpitaux chinois. Leur mode d’action par le biais de molécules spécifiques reste tout de même aujourd’hui encore un mystère.
Un condensé ci-dessous d’informations par champignon, nous aidera à mieux les identifier et de les utiliser sans risque de se tromper.

SHIITAKE (lentinus edodes)
Plus communément appelé « le champignon du samourai » car réservé à l’époque à l’empereur du Japon et à ses fidèles serviteurs, sa culture ancestrale date de plus de mille ans en Chine et au Japon mais il est aisé maintenant de le trouver dans certaines régions de France comme en d’autres pays sur les étals des marchés. On le consomme généralement cuit, mais ses propriétés tonifiantes se font surtout ressentir lorsqu’il est consommé cru. En effet, il est très efficace pour le tonus intellectuel et physique et développe la vigilance, l’éveil.
Le Shiitake contient huit acides aminés essentiels, des minéraux de même que des vitamines A, B, B12, C, D, entre autres choses, de même que de la niacine vitamine essentiel pour le système nerveux central. Ce champignon a fait l’objet de beaucoup de recherches en raison de ses propriétés impressionnantes sur la santé. Ses principaux phytonutriments actifs et spécifiques de son espèce sont des polysaccharides comme le lentinan et l’éritadénine et des lignines.
Actions potentielles du shiitake sur la santé :
•    Stimulation de système immunitaire par le biais des polysaccharides en stimulant la réponse immunitaire du corps en favorisant l’action des macrophages et cellules T. De plus, le lentinan une fois activé devient un facteur de destruction des tumeurs et de nombreuses recherches scientifiques n’ont eut cesse de prouver son action anti-tumoral.
•    Baisse du cholestérol
•    Amélioration du système cardiovasculaire
•    Action anti- parasite
•    Action anti- bactérienne
•    Action anti- virale
•    Protection hépatique

REISHI (ganoderma lucidum)
Présent sur tout l’hémisphère nord, il n’a pourtant fait l’objet qu’en Chine d’un usage médicinal dont les écrits sur le sujet remontent à plus de mille ans. Appelé « champignon miraculeux », il tire son nom de ses multiples vertus. En effet, le Reishi est un champignon très riche en phytonutriments intéressants pour la santé tels que les polysaccharides,les triterpènes et les phytostérols. Son analyse chimique révèle une très grande variété de terpènes (plus d’une centaine), molécules responsables du goût amer du champignon, mais surtout de son activité anti-cancéreuse par action directe sur les cellules pathogènes. La combinaison avec les polysaccharides propres au Reishi a montré également un effet anti-cancer par effet immuno-modulateur. Rappelons aussi que la forte concentration de stéroïdes (phytostérols) empêche l’athérosclérose ce qui aura des bienfaits sur le système cardiovasculaire. De plus, le Reishi par sa structure capte très facilement les toxines circulantes ce qui permet de décharger la fonction de filtration du foie.
Actions potentielles du Reishi sur la santé :
•    Stimulation de système immunitaire
•    Baisse du cholestérol
•    Protection hépatique
•    Action anti- bactérienne
•    Anti- allergique
•    Protection contre les radiations
•    Régulation de la tension

Il est d’usage d’en consommer 1 à 2g par jour. La poudre étant très amère, il vaut mieux utiliser des gélules ou des infusions.

MAITAKE (grifola frondosa)
Le Maïtaké ou « champignon dansant » fait référence aux ramasseurs de champignons dansant de joie lors des récoltes de ce spécimen. C’est un autre champignon sur lequel toutes les études faites ont démontré un intérêt croissant sur la santé. Ses phytonutriments les plus actifs sont les polysaccharides tels qu’alpha-glucanes et béta-glucanes qui modifient la réponse de l’organisme face aux cellules cancéreuses sans activité directe sur celles-ci. Ces glucanes peuvent multiplier par 3 l’activité des cellules NK (cellules tueuses naturelles) ce qui a pour conséquence de ralentir le développement des cellules cancéreuses et de réduire le risque de métastases. Ses propriétés anti-oxydantes permettent de protéger durablement le foie et la présence de fibres en grande quantité limite l’accumulation de cholestérol et de triglycérides ce qui en fait un bon allié pour le cœur et la perte de poids.
Actions potentielles du Maïtaké sur la santé :
•    Stimulation de système immunitaire
•    Protection hépatique
•    Régulation de la tension
•    Métabolisme des sucres et diabète :
Une étude a mis en évidence le fait que sa consommation par le biais des glucanes réduit le taux de glucose dans le sang.

On peut en consommer 1 à 2 g de poudre (tisanes ou gélules) quotidiennement en ne le combinant pas à l’alcool.

Les aphrodisiaques naturels.

 

          Les Aphrodisiaques naturels, quels sont leurs effets sur notre organisme ?

 

 

Les Aphrodisiaques, généralités :
Au fil des années, l’envie et le désir que l’on éprouve pour son partenaire peut diminuer, cela se traduit   chez les hommes à la diminution du taux de testostérone dans l’organisme. Chez la femme, après la ménopause ou encore après une extraction des ovaires les hormones sont perturbées. La sensation d’être moins féminine ou virile pour les hommes avec le temps joue un rôle important dans la vie sexuelle des partenaires. Le stress, le travail, les enfants n’aident pas à entretenir la flamme des premières années. Les aphrodisiaques vont donc aider à se détendre tout en stimulant le cerveau et l’érection. Leur consommation favorise un meilleur  tonus sexuel. Ce sont des substances naturelles utilisées afin de stimuler l’activité et le désir sexuel. Leur utilisation a pour principale but d’augmenter les performances sexuelles aussi bien chez les hommes que chez les femmes. On en distingue plusieurs types : les stimulants, les euphorisants et les vasodilatateurs.  Leurs actions sur le corps sont donc différentes, on ne conseillera pas les mêmes pour les hommes et pour les femmes. Leurs composants varient d’une plante à une autre. Cependant on retrouve principalement la caféine, très bon stimulant, comment agit-elle sur notre corps ? Le Tribulus qui est un vasodilatateur naturel, comment va-t-il dilater les vaisseaux sanguins au niveau de l’appareil génital ? Le Gingembre reconnu pour son effet euphorisant, comment intervient-il dans l’organisme ?  Les aphrodisiaques naturels peuvent être des plantes comme le Muira-Puama, le Guarana, la Maca, le Gingembre mais aussi des aliments du quotidien comme le chocolat, le Gingembre sous forme d’épice.

Après avoir effectué plusieurs recherches, nous vous conseillons des plantes spécifiques pour l’homme et la femme.
Pour Lui :
Le Tribulus, est une plante d’Inde qui aide à lutter contre les problèmes sexuels. En effet il augmente le taux de testostérone et de DHEA présente naturellement dans le corps. La DHEA est une hormone anabolisante que les glandes surrénales produisent. Or à partir de 30 ans, le corps commence à en produire de moins en moins, comme la testostérone. Lors de la prise du tribulus, la DHEA  est alors stimulée, les performances physiques, l’activité sexuelle sont améliorées.  Mais aussi l’hormone stimulant le follicule libérée par l’hypophyse augmente, ainsi que l’hormone lutéinisante ( LH ) qui stimule la sécrétion de testostérone par les cellules des testicules.  Par conséquent on observe une diminution de l’insuffisance hypophysaire. Le désir sexuel va donc être stimuler grâce à l’augmentation de la testostérone et de DHEA.
Le Guarana, est composé de guaranine semblable à la composition et à l’activité de la caféine. La teneur en caféine contenue dans la guarana est de deux à cinq fois supérieure à celle d’un simple café. Ce qui fait que la caféine est un très bon stimulant est sa ressemblance entre ces récepteurs et ceux de l’adénosine. L’adénosine est un neuromodulateur du système  nerveux central qui facilite le sommeil,  l’activité nerveuse est ralentie ce qui procure un effet de somnolence. La caféine va alors se fixer sur les mêmes récepteurs, et va donc remplacer et diminuer la fixation de l’adénosine, par conséquent l’activation de circuits neuronaux par la fixation de la caféine va amener l’hypophyse à relâcher des hormones qui vont produire plus d’adrénaline aux glandes surrénales. L’adrénaline va augmenter le niveau d’attention et de créer un pic d’énergie à notre organisme.  L’action de la caféine présente dans le guarana est plus lente, elle est donc plus durable que celle contenue dans le café. Lors de la prise de guarana, il y a une stimulation importante qui participe à une meilleure libido, l’excitation sexuelle va donc fortement augmentée.  Le Guarana est cependant déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension ou de maladies cardio-vasculaires,ainsi qu’ aux femmes enceintes.
La L-arginine, est un acide aminé semi-essentiel qui participe à la production d’oxyde nitrique présente naturellement dans notre corps. L’oxyde nitrique est une molécule qui fluidifie le sang et donc joue un rôle important dans la circulation, en l’améliorant. L’oxyde nitrique permet une bonne vasodilatation et donc permet de lutter efficacement contre les dysfonctionnement érectiles. L’arginine va donc produire de l’oxyde nitrique et améliore son action. La vasodilatation qui est une dilatation des vaisseaux sanguins grâce à l’augmentation de la quantité de sang dans les veines et organes va permettre dans un premier temps d’apporter les nutriments plus rapidement aux muscles mais aussi à augmenter et stimuler l’érection. Par conséquent les conditions de travail du cœur vont être améliorer et ainsi baisser la pression artérielle ce qui permettra une meilleure performance sexuelle. Les sens seront décuplés, notamment la sensibilité de la peau et des organes génitaux. Déconseillé aux personnes souffrant de problèmes cardiaques. La vasodilatation permet une meilleure érection mais aussi un plaisir plus intense.
Nous retenons ces trois principaux aphrodisiaque dont leur efficacité n’est plus à démontrer.

Un complément alimentaire répond de manière spécifique à tout cela, il s’agît de l’ AD Tribu-Pump du Laboratoire Advance Nutrition, stimulant spécifique à l’homme.

Pour les femmes, d’autres plantes spécifiques leurs sont attribuées.
Pour Elle :
La Maca, est une plante à racine pivotante riche en vitamines et minéraux tels que la Thiamine (vitamine B6) qui favorise la transformation des glucides en énergie nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux musculaire. De Riboflavine (vitamine B2) qui a une fonction anti-oxydante. La Maca contient des acides aminés comme l’arginine expliquer ci-dessus, ce qui provoque une vasodilatation. Les nutriments contenus dans la Maca vont être acheminés plus rapidement dans les organes et les muscles. Cela concerne aussi les hormones qui transportent un message , la quantité d’hormone augmente grâce à l’élévation du débit sanguin . Elle permet de lutter contre la fatigue physique et morale, de donner beaucoup d’énergie à l’organisme, ce qui contribue à stimuler la libido. Mais aussi à régulariser les glandes endocrines responsables de la libération des hormones de reproduction, de croissance…
Le Gingembre est une plante originaire d’Asie, on en utilise seulement le Rhizome d’où on extrait l’oléorésine et des huiles essentielles.L ’oléorésine est responsable du goût piquant du gingembre, permet l’éveil des sens. Les huiles essentielles sont obtenue par distillation complète des racines, elles permettent une stimulation importante grâce aux odeurs. Le Gingembre contient aussi des substances spécifiques, le gingérol et le zingibérène. Ils favorisent la circulation sanguine vers les organes génitaux créant ainsi une légère vasodilation, qui va intensifier le plaisir sexuel.

 

Il existe aussi d’autres moyens naturels pour agrémenter vos moments à deux : Les huiles essentielles comme la Cannelle et l’Ylang-Ylang vont développer vos sens. Les huiles pour le massage qui peuvent aider à stimuler les deux partenaires en cassant la routine. Masser les zones particulières favorise l’excitation : le dos, le bas du ventre, les mains. Les odeurs vont ainsi mettre une ambiance agréable et décontractante qui aidera à oublier les soucis du quotidien et laisser place à l’imagination…

Voici d’ailleurs, une petite recette afin de bien commencer la nuit  avec vos massages :  Dans 10 mL d’huile d’argan pour son effet relaxant ajouter 2 gouttes d’huiles essentielles de cannelle pour le coté épicé avec 1 goutte d’ylang-ylang pour le côté tonus sexuel.  Si vous voulez varier remplacez l’ylang-ylang par de la menthe poivrée.

 

 

 

 

 

Le Goji : La Baie aux multiples secrets.

Le Goji : Un « super » Fruit.

 

La baie de Goji se distingue comme un fruit rouge orangé (arrivé à maturité) d’un petit arbrisseau le Lyciet commun ou Lycium Barbarum qui pousse en Méditerranée européenne, Turquie et Chine. Le goji de la région chinoise Ningxia est partculièrement apprécié car cette région reste une zone de culture privilégiée par sa géolocalisation (altitude, exposition solaire, irrigation ancestrale).

 

La baie de Goji est un concentré de mélange nutritionnel dont l’intérêt de est avant tout de fournir tous les micronutriments, antioxydants et principes immunostimulants qui manquent à notre alimentation quotidienne toxique, carencée, déséquilibrée, oxydée et oxydante, acidifiante… et de plus sous forme naturelle.

 

Ce «super aliment » a la capacité de réunir :

- 19 acides aminés (constitutifs des protéines) dont les 8 AA essentiels ne pouvant

être synthétisés par l’organisme (phénylalanine, leucine, méthionine, lysine,

isoleucine, valine, thréonine, tryptophane)

- 21 minéraux et oligo-éléments (fer, cuivre, magnésium, manganèse, zinc,

…)

- une gamme complète de caroténoïdes, dont le bêta-carotène (précurseur de la

vitamine A), la lutéïne et la zéaxanthine (protectrices majeures de la vision)

- des vitamines du groupe B (B1, B2, B6)

- de la vitamine C (acide ascorbique) et de la vitamine E (tocophérol)

- des acides gras essentiels dont des omégas 3

- de la bétaïne (ou lycine ou triméthylglycine, précurseur de la choline et régulatrice

de l’homocystéine, dont le taux sanguin est un excellent indicateur du risque cardiovasculaire)

- 22 molécules complexes polysaccharidiques, dont 4 spécifiques, à l’action antiâge

majeur, stimulateur des défenses naturelles

- du bêta-sitostérol, régulateur de la tension artérielle et du métabolisme du glucose

et du cholestérol

- de la solavétivone, antibactérienne et fongicide

- de cypérone (sesquiterpène à visée cardiovasculaire, régulation de la tension

artérielle, ménopause et dysménhorrées)

- de la physaline (défenses naturelles et système sanguin)

 

La meilleure façon de consommer le goji sera sous forme de baies séchées, qui pourront être simplement croquées telles quelles au petit déjeuner ou en « collation coupe-faim » à n’importe quel moment de la journée.

Suivant le goût personnel, les baies pourront être réhydratées et infusées dans de l’eau très chaude jusqu’à ramollissement. Pour les personnes souffrant de fragilité intestinale ou de diverticules, l’infusion pourra être filtrée avant absorption, ce qui évitera le passage des graines dans le tube digestif.

Consommer quotidiennement des baies de Goji est une solution facile d’enrichir naturellement son alimentation en anti-oxydants. La mesure en unités ORAC des baies de Goji (l’indice ORAC ou Oxygen Radical Absorbance Capacity évalue le pouvoir antiradicalaire) atteint 30 000 unités pour centgrammes, soit huit fois plus que la myrtille qui est déjà pourtant une championne de sa catégorie. Sa mesure de « vitalité » par taux vibratoire est elle aussi impressionante et culmine à plus de 300 000 unités Bovins alors que l’alimenation bio est de 12000 et la culture industrielle à peine de 5000.

Par leur richesse en substances antiradicalaires, les baies de Goji ont de toute évidence un rôle à jouer dans la prévention et peut-être le traitement de la maladie d’Alzheimer, de nombreuses études scientifiques multiplient de nombreuses observations qui toutes confirment les effets bénéfiques traditionnellement attribués au Goji.
Les études principales ont porté sur :
l’action anti-âge générale (coeur, foie, reins, cerveau, système musculaire, articulaire et ostéoligamentaire, libido),
la régulation de la glycémie et du cholestérol
le contrôle du métabolisme et du cycle de la vie cellulaire (par activation des mécanismes de l’apoptose, de la stimulation des NK cells chargées de détruire les cellules déficientes, par protection contre les radicaux libres),
la stimulation des défenses naturelles,
la lutte contre le vieillissement précoce (par stimulation de l’hormone de croissance),
la régulation de l’humeur et du sommeil (par action sur les neurotransmetteurs cérébraux),
la détoxication,
l’équilibre alimentaire (en luttant contre les points noirs de l’alimentation industrielle : toxicité, déséquilibres, carences, oxydation, acidose).

Le Guide Pratique des Plantes

 

Parce qu’une information pratique est plus précieuse que des bruits de couloir, l’équipe de MangerBouger vous a sélectionné les grands groupes de plantes suivant leurs indications. Mr Behlouli Z., Docteur en Pharmacie expert en nutrithérapie nous a apporté son soutien lors de cette classification.

 

PLANTES DU FOIE

• Artichaut

• Chardon-Marie

• Pissenlit racine

• Radis noir

• Romarin

• Chicorée (racines, feuilles)

• Boldo

PLANTES DES INTESTINS

DIARRHEE :

• Baies de myrtille

• Salicaire feuilles

• Tormentille racine

• Huiles essentielles anti-infectieuses : origan, cannelle écorce, thym, sarriette

• Autres : argile verte, charbon activé

CONSTIPATION :

• Mauve (ou guimauve, plus chère) : fleurs, feuilles ou racines (doux)

• Psyllium graines (doux)

• Plus fort : rhubarbe racine, bourdaine écorce

PLANTES DES INTESTINS

Pour la Constipation ou diarrhée, il faut refaire la flore intestinale : prébiotiques, probiotiques

 

PLANTES DES POUMONS

• Fleurs pectorales : coquelicot, mauve, guimauve, bouillon blanc…

• Eucalyptus

• Thym

• Pulmonaire

• Hysope (excitante)

• Huiles essentielles : Eucalyptus globulus et radiata, niaouli, ravintsara

 

PLANTES DE LA PEAU

• Bardane

• Pensée sauvage

• Salsepareille

• Huiles végétales : calendula, argan,

rose musquée, tamanu (Calophyllum)

• Huiles essentielles : géranium, lavande, bois de rose

 

LE STRESS

• Tisane anti-stress : passiflore, eschscholtzia, verveine, camomille, aubépine.

• Huiles essentielles calmantes : petit grain bigaradier, petit grain mandarinier, lavande,

ylang-ylang, marjolaine. Masser plexus et intérieur des poignets

 

LE SOMMEIL

• Tisane du soir : aubépine, valériane, marrubenoire (ballote fétide), escholtzia, verveine,

tilleul

• Huiles essentielles apaisantes en diffusion, ou sur l’oreiller : lavande, marjolaine, néroli

 

LA FATIGUE

• Plantes toniques : tisane à base de thym, cannelle écorce, girofle, églantier, hibiscus,

• Stimuler les surrénales : – Bourgeons de cassis (cortisone-like) 5 gouttes 3 fois par jour

• Huile essentielle de pin ou d’épinette

 

LES DEFENSES IMMUNITAIRES

– Lapacho

– Griffe du chat

– Echinacea

– Ginseng, éleutherocoque (sauf hypertension, grossesse, allaitement, cancer hormonodépendant)

– Shiitake, maiitake, reishi (champignons)

Aloe arborescens

 

LES TROUBLES HORMONAUX FEMININS

• Plantes à oestrogènes : sauge, houblon, soja, trèfle rouge (ménopause, mais associer à des

plantes à progestérones)

• Plantes à progestérone : alchémille, mélisse, gattilier, salsepareille

 

 

LES TROUBLES HORMONAUX MASCULINS (prostate)

• Graines de courge

• Epilobe à petites fleurs

• Racine d’ortie

• Prunier d’Afrique

• Saw palmetto

 

LA DIGESTION

• Plantes anti-spasmodiques : camomille, oranger fleur, aubépine, passiflore, mélisse

• Plantes émollientes, adoucissantes, légèrement laxatives : mauve fleur, bouillon

blanc

• Plantes carminatives : fenouil, anis vert, badiane, carvi, angélique (semences)

• Plantes du foie paresseux : romarin, pissenlit, racine, boldo

 

CURE MINCEUR

• Stimuler la thyroïde (prudence) : fucus

• Stimuler la circulation veineuse et lymphatique : vigne rouge, hamamélis

• Rétention d’eau : orthosiphon, piloselle, barbe de maïs, frêne…

• Coupe-faim : Garcinia cambodia, Griffonia simplicifolia (si besoin de sucres)

• Huile cellulite en application locale : huiles essentielles citronnées (zestes de citron, d’orange, de pamplemousse) diluées dans l’huile de jojoba. Attention, pas d’exposition au soleil. 1 à 2 applications par jour

 

 

LA MEMOIRE

• Ginkgo biloba

• Petite pervenche

• Autres toniques adaptogènes : ginseng, éleuthérocoque

 

LA MIGRAINE

• Drainer le foie (voir plus haut)

• Migraines pré-menstruelles : phytoprogestérones (gattilier, alchémille, mélisse…)

• Remède principal de la migraine : la partenelle ou grande camomille (Chrysanthemum parthenium)

 

L’ALLERGIE

• Refaire la flore intestinale : prébiotiques, probiotiques, synbiotiques

• Bourgeons de cassis (gemmothérapie) : macérat-mère 5 gouttes 3 fois par jour

• Desmodium : régénère la cellule hépatique et antihistaminique

• Plantain

• Graines ou huile de nigelle (cumin noir)

 

LA CIRCULATION

• Toniques veineux : hamamélis, vigne rouge, petit houx (fragon)

• Hémorroïdes, varices : marron d’Inde

• Fluidifiants : mélilot, gingko biloba (circulation cérébrale). Contre-indications : prise d’anti-coagulants.

 

LES PROBLEMES CARDIOVASCULAIRES

Hypertension, Cholestérol, Triglycérides

• Hypertension : gui, olivier, aubépine (régulateur cardiaque), ail, ail des ours

(attention, l’ail est fluidifiant ! Contre-indication. : prise d’anti-coagulants)

• Cholestérol, triglycérides : Chrysanthellum americanum, levure de riz rouge. Pendant 3

mois, puis renouveller sur 6 mois à 1 an en réduisant. + Plantes du foie (chardon-marie,

pissenlit racine, romarin, fumeterre)

 

LE DIABETE NON INSULINODEPENDANT

• Géranium robert

• Mûrier feuilles, myrtille feuilles

• Eucalyptus

• Cosses de haricot

Gymnema sylvestris

 

LES DOULEURS

• Supprimer les acidifiants : aliments raffinés, excitants, excès de protéines (laitages,

charcuteries, viandes rouges…), mais aussi lentilles, levure de bière

• Drainer les acides : aubier de tilleul, cassis, frêne, reine des prés

• Anti-inflammatoires : bourgeon de cassis, harpagophytum (interne, ou macération en

application locale), curcuma.

 

ARTHROSE, OSTEOPOROSE ET DEMINERALISATION

• Comme ci-dessus : supprimer les acidifiantset drainer les acides

• Reminéralisation : silice (organique ou colloïdal), prêle, ortie, bambou, galéopsis,

dolomite, lithothamne. 3 semaines par mois pour ménager les reins

• Vitamine D : 10 minutes de soleil ou huile de foie de morue (2 gélules 2 f/j)

• Vitamine K : bonne flore intestinale + choux

 

 

L’angoisse : Conseils en phyto.

ANGOISSE, STRESS et PHYTOTHERAPIE.

 

  1. Introduction

 

L’angoisse est un état conscient ou inconscient de peur. Elle se distinguede la peur par le fait que dans l’angoisse l’objet de la peur est le plus souvent méconnu. C’est une réaction d’alarme vis-à-vis d’un danger inconnu, plus ou moins imaginaire, qui s’accompagne de manifestations somatiques et psychiques. Son intensité va de l’anxiété légère à l’état de terreur, souvent appelée “peur panique”. La peur panique est une angoisse aiguë tellement intense qu’elle paralyse le sujet. Ceci se passe chez un sujet atteint d’une manifestation névrotique. Les troubles de panique sont des attaques d’angoisse aiguë, imprévisibles, de courte durée, de forte intensité, récidivantes.

  • Etiologies (causes)

L’anxiété généralisée : six mois d’histoire de symptômes anxieux, maissans attaques de panique, avec des symptômes d’appréhension et des troubles neurovégétatifs.
Angoisse liée à une somatose (douleur d’organe psychogène non hystérique (la plus grave : fibromyalgie)
Terreurs nocturnes chez l’enfant
Les phobies comme l’agoraphobie, la claustrophobie, etc. Les troubles phobiques sont une peur intense avec tentative d’éviter des objets ou des situations spécifiques.
Les troubles obsessionnels compulsifs,
Le syndrome de sevrage,
Toute pathologie psychiatrique peut s’accompagner d’angoisse : Angoisse liée à la dépression, les psychoses, les démences (comme la maladie d’Alzheimer) s’accompagnent aussi d’angoisse qui devient là très intense et le comportement vis-à-vis de cette angoisse est intense mais variable dans son expression.

  • Symptômes

Il existe des signes neurovégétatifs
- sudation, sécheresse de bouche, envie d’uriner, sensation d’étouffement,
palpitations, salivation importante, sensation de chaud ou de froid, douleurs, vertiges, ballonnements, tics, etc..
Les signes typiques sont souvent absents comme les tremblement des extrémités, besoin de s’enfuir, et pensées angoissantes. Un signe est fréquent, l’insomnie. L’inhibition (ou blocage des actes de la vie) n’arrive que dans des pathologies plus intenses.

  • Traitement

La phytothérapie accompagnée d’une prise en charge psychothérapique peut prendre en charge certaines angoisses.
Les psychothérapies à appliquer sont surtout une psychothérapie selon le type de pathologie par le verbe, yoga, tai-chi, massage et psychothérapie corporelle (somatothérapie) qui recentre les problèmes à travers le corps et l’expression.
Artthérapie ; ergothérapie, dessin, musique, danse thérapeutique
La psychanalyse n’est pas une technique de thérapie, mais peut être thérapeutique. Elle nécessitera cependant beaucoup de temps pendant lequel une pharmacothérapie sera nécessaire.

Somatanalyse et travail reichien sont des analyses plus thérapeutiques et
plus rapides. Travail d’individuation.

La phytothérapie devrait toujours être la première pharmacothérapie à appliquer tant que le sujet n’a pas une angoisse trop évoluée dans l’intensité.
- éventuellement de l’acupuncture
- prendre des oligo-éléments.

Conduite d’une pharmacothérapie à base de plantes
La phytothérapie s’adressera aux angoisses légères, qui se traduisent le plus souvent par une insomnie ou des palpitations, vertiges légers, etc… Commencer par une approche psychothérapique et des sédatifs d’origine végétale est d’ailleurs le plus adapté. Les sédatifs naturels ne cachent pas une autre pathologie qu’il serait imprudent de ne pas traiter.

Arsenal thérapeutique
Dans notre arsenal thérapeutique il y a de nombreuses plantes qui entrent en ligne de compte. Les unes ne se prendront que par tisanes, les autres sous forme d’extrait, et même certaines uniquement sous forme d’huile essentielle.

Parmi les plantes sédatives majeures :
Sous forme de tisane : la feuille de mélisse, la fleur d’oranger, la racine d’angélique, le tilleul. Parmi les plantes utilisées en extrait (extrait fluide ou extrait sec) : la valériane, la passiflore, l’Eschscholtzia, la ballotte, le lotier corniculé, le houblon, le millepertuis, le kawa, l’aubépine, et à un moindre degré le coquelicot, le gelsémium, le mélilot.

Parmi les Huiles essentielles : la lavande officinale, l’oranger, le néroli, la camomille, la marjolaine.

Monothérapie ou non de plantes avec :

Aubépine :
L’aubépine agit de façon spasmolytique (sur les vaisseaux !) et comme antitachycardique. C’est cet effet de ralentissement du rythme cardiaque qui entraîne secondairement un effet “sédatif”, comme le font les bétabloquants dans le trac. L’aubépine ne se prescrit donc surtout quand il y a une notion de palpitation parmi les symptômes anxieux.

Valériane
Les effets de la valériane sont très variables en clinique, alors que l’expérimentation en laboratoire montre bien un effet sédatif qui
physiologiquement se traduit par une moindre consommation del’oxygène par les cellules nerveuses. La valériane cliniquement peut avoir un effet sédatif, peut entraîner une somnolence dans certains cas ou ne pas avoir d’effet du tout.
.
Mélisse
La mélisse semble être la plus efficace en tisane. Les extraits secs peuvent être spasmolytiques, mais leur effet sédatif,
voire anxiolytique, n’a pas été démontré. Il est de coutume de se servir de la tisane de mélisse comme d’un excipient “actif” pour la prise de plantes sédatives en solution liquide.

Eschscholtzia
En extrait sec, il serait plus inducteur du sommeil que vraiment sédatif.

Houblon
Le houblon est préconisé par les pharmacopées comme inducteur du sommeil léger. Et, pourtant il s’agit d’une drogue sédative autant chez la femme que chez l’homme (où il serait même anti-androgénique). Il a un effet sédatif intéressant. Il faut cependant quelquefois augmenter la dose et ce phytomédicament devient difficile à prendre en raison de son amertume.

Passiflore
Se prononcer sur la passiflore est difficile. Elle est le plus souvent utilisée en association avec d’autres plantes. En tisane, la passiflore semble assez efficace.

Millepertuis
Le millepertuis aussi a subi l’intervention de l’Agence du Médicament qui aujourd’hui autorise son emploi dans certaines conditions. Le millepertuis est lui aussi au moins sédatif, puis à dose adéquate et sur le long terme, il devient un phytomédicament antidépresseur.

Utilisations d’huiles essentielles
Les huiles essentielles peuvent être utilisées avec intérêt aux autres principes actifs. En raison du maniement difficile des huiles essentielles , il est parfois important de ne pas établir de mélange d’huiles. La meilleure façon de prendre de l’huile essentielle est une préparation dans de l’alcool à prendre sur un sucre : mais aussi sous forme d’huile essentielle pure à mettre dans une tisane.

Néroli : trois fois 3 gouttes, ou
Lavande :trois fois 5 gouttes, ou
Oranger (orange douce) : trois fois 6 gouttes, ou
dans une tisane de Marjolaine ou de Tilleul, 3 à 4 fois par jour.

Autres plantes sédatives
Il est possible d’utiliser les huiles essentielles ou les plantes en contenant : angélique, saule, mélilot.
Dans toute pathologie avec angoisse il est possible de prescrire cesplantes mais on préférera effectivement les utiliser dans l’angoisse de la ménopause, ou dans un contexte d’hystérie.

Traitement par des tisanes
Ce type de traitement s’adresse à une anxiété légère permanente, ou sert comme agent actif excipient pour une teinture ou des gouttes d’huile essentielle.on utilise le plus souvent : la tisane de lavande, de tilleul, de mélisse, de fleur d’oranger, ou sous forme de mélange :   Valériane, passiflore, oranger par exemple. On prend 1 cuillerée à café pour une 1 tasse d’eau bouillante, l’infusion dure 1/2 heure. On en prend trois fois par jour.

Traitement de l’angoisse chez les enfants
Il s’agit le plus souvent de peur liée à une situation particulière comme les peurs nocturnes. Dans ce cas il peut y avoir difficulté d’endormissement mais aussi réveille précoce avec angoisse aiguë.On peut proposer l’infusion suivante :Mélisse, Lavande, Passiflore à raison de 1 à 3 tasses par jour en prenant 1 cuillerée à soupe de mélange pour 200ml d’eau bouillante, infusion de 15 minutes.

Phytobalnéothérapie
L’utilisation de bain calmant peut être d’un secours certain chez les personnes nerveuses qui peuvent prendre un tel bain dans la journée ou avant le coucher. Ce type de bain à ne pas prendre plus de 20 minutes estrelaxant. Nous utiliserons dans l’eau du bain à raison de deux gouttes une ou deux des huiles essentielles suivantes : huile essentielle de Pin, de lavande, de camomille, de fleur d’oranger. Les symptômes nerveux des enfants et des adultes peuvent par exemple bénéficier de bain type fait avec une infusion de lavande, fleurs d’oranger, de camomille et mélisse, à parts Egales, on prépare 1 litre d’infusion de 20 minutes que l’on mélange au bain avec quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Le massage à base d’huiles essentielles peut se faire aussi au niveau du plexus solaire ou du cou. Les huiles essentielles de Camomille, Marjolaine, Romarin, Ylang-ylang, ou le mélange : Camomille, Lavande, Orange, bois de rose peuvent être employés.

Comme il est d’usage on associera aussi un traitement par oligoéléments : Manganèse Cobalt ou magnésium le jour, et Lithium le soir et au coucher.

Les Pierres les plus utilisées en Lithothérapie.

LITHOTHERAPIE

  • Agate blanche : Apporte douceur et confiance. Renforce la fertilité. Aide la peau contre le vieillissement. Equilibre la sensibilité, la médiumnité. Assure la victoire sur les adversaires. Dite aussi agate de paix. Agate du Botswana : Apaise et soulage la dépression, atténue le sentiment de fatigue et de léthargie, accroît le sens pratique. Diminue les sensations de fatigue. Effet bénéfique sur les poumons, la peau. Aide à la régénération des tissus nerveux et de l’épiderme. Aide à arrêter de fumer (avec quartz) et l’alccol (avec améthyste) tout en gardant le moral. Combat l’anorexie.
  • Aigue marine : Atténue le sentiment d’égarement, apaise les peurs irraisonnées, améliore la clarté mentale et facilite l’expression. Aide à la méditation et à l’évolution spirituelle. Soulage les douleurs de la nuque et des épaules. Pierre des mystiques et des prophètes. Symbole d’innocence, de pureté et de fidélité. C’est la pierre des amours et des liens durables: c’est pourquoi l’aigue-marine est le cadeau idéal à faire à une mariée. Compagne des artistes. Excellent calmant. Equilibre les trois corps (mental, émotionnel et physique). Favorise la libre expression et la lucidité. Aide à maîtriser ses peurs et phobies. Placée sur le Troisième œil, elle permet de développer sa médiumnité. Elle apporte bonheur à celui qui la porte. Excellente contre l’insomnie. Protège les voies respiratoires, la bronchite, les poumons, la région du cou. Fortifie les cordes vocales. Raffermit le cœur et prévient de l’infarctus du myocarde. Fortifie le système immunitaire et le thymus. Recommandée dans les cas d’allergies, problèmes de peau. Aide à réduire la rétention des liquides et agit comme purificateur du corps. Renforce les reins, le foie, la rate et la thyroïde.
  • Amazonite : Renforce le corps physique. Apporte de la joie et une élévation morale. Facilite une vision claire de nos tendances nuisibles pour s’en libérer. Savoir, paix et sentiment de sécurité. Apaisement des sentiments de frustration.
  • Ambre : Aide à lutter contre la dépression et l’angoisse, combat les cauchemars à une action bénéfique sur les voies respiratoires, appliquer sur le nez, cesse les saignements de celui-ci, permet d’éviter les fausses couches et limite la souffrance des douleurs dentaires chez les jeunes enfants. Attire l’amour. Apporte protection surtout chez les enfants. Régule le système nerveux. Combat les inflammations, adoucirait les crises d’asthme. Améliore les reflexes. Apporte calme, force. Améliore le processus de prise de décision, renforce la mémoire à long terme et facilite les régressions dans les vies antérieures. Équilibre le féminin et le masculin. Apporte à l’esprit la spiritualité. L’ambre équilibre le cœur. La pose directe sur la peau est salutaire. Influence positivement le système endocrinien, la rate et le cœur. Il fait merveille contre les allergies, les eczémas et les éruptions cutanées. Hâte la guérison des blessures et des inflammations.  Porter de l’ambre vous apportera la joie de vivre et la vitalité. Convient aux petits lors des poussées dentaires et pour résorbé les petits boutons du à la sudation.
  • Améthyste : Apaise les maux de tête, de nuque et des épaules. Calme les douleurs. Apporte son aide dans toutes les affections des nerfs, des poumons, des intestins et de la peau. Traite les rhinites, les sinusites, les troubles respiratoires de la région nasale. Améliore la vue. Action bénéfique sur l’ouïe, la gorge, le nez et tendra à effacer les rides. Aide à la résorption des brûlures. Apaise les angoisses et les colères, permet un rééquilibrage mental, calme l’hystérie. Elle est à utiliser en cas de perte, y compris la mort, aussi bien pour celui qui reste que pour celui qui part. Pierre du passage, de la transformation. Elle permet de comprendre le processus de séparation. L’améthyste est le symbole de justice, d’autorité, et de perfection. Elle combat l’ivresse, les Grecs et les Romains plaçaient autrefois une améthyste sur le ventre pour se préservé de l’ivresse. On l’utilise pour combattre les intoxications (alcool, tabac, drogues, café, etc.). Calme des douleurs gastriques consécutives à l’énervement, contribue au bon fonctionnement du foie. Dans une pièce, purifie l’atmosphère, procure détente et paix.  Dans la chambre, favorise le sommeil. On peut aussi placer quelques améthystes dans son oreiller pour éliminer les cauchemars et éclaircir les rêves mais peu provoquer des rêves dont il faudra décrypter la symbolique pour résoudre ses problèmes inconscients.  Pierre de la sagesse et de l’humilité. Favorise l’élévation spirituelle, la concentration et la méditation. Aide à découvrir la réalité spirituelle de notre être. Améliore notre qualité énergétique. Elle est utile aux personnes qui font tout type de travail spirituel. Pierre du voyage. Il est bon d’en avoir une dans sa voiture.
  • Angélite polie : Ce nom lui a été donné en raison de ces énergies de paix. Elle nous relie intensément à notre Ange gardien. Elle augmente les perceptions extrasensorielles. L’angélite nous protège des énergies négatives évacuées par les autres personnes. C’est une pierre de prédilection du Chakra de la gorge. L ’angélite aide à passer les difficultés de notre vie. Propriété diurétique très utile pour la perte de poids bon pour les reins. Elle peut être placée dans la chambre des enfants et des bébés pour les protéger et les rassurer. Idéale pour les enfants dont la maman est souvent absente. L’ angélite convient particulièrement au signe des gémeaux, cancer, sagittaire, capricorne, verseau, poisson.
  • Aventurine verte : Calme les émotions du cœur, renforce l’auto guérison, invite au calme et à la sérénité, pierre bienfaisante et tendre, efficace pour les maladies de cœur quand associée au quartz rose ainsi que pour les maladies de peau (eczéma, boutons, rougeurs) quand associée à malachite. C’est la pierre du self-control en permettant de savoir ce que l’on veut vraiment, elle convient notamment bien aux adolescents et personnes qui se cherchent. Elle nous aide à sortir des situations confuses. Une légende raconte que les chercheurs d’or en on fait leur amulette favorite, car elle apporte richesse.
  • Aragonite Pérou : Pierre pour les os, le squelette, les dents, recalcification des fractures. Convient aux personnes âgées qui ont des os plus fragile. Stimule la fantaisie. Favorise les liens avec la nature. L’aragonite convient particulièrement au signe du taureau, cancer, lion, balance, scorpion, sagittaire, capricorne, poisson.
  • Calcite orange : La plus puissante de toutes les calcites. Combat la souffrance physique et psychologique. Elle est bénéfique pour sortir d’un état dépressif, agit sur la vésicule biliaire, les troubles intestinaux et le colon. Pierre de convivialité et effet revitalisant, redonne moral et sourire.  Toutes les calcites sont réputées pour protégé leur porteur, développe l’instinct du danger et à reconnaître les mauvaises actions. Bon tonique sexuel, favorise l’assimilation du calcium.
  • Citrine : La force solaire de la citrine vous guidera dans votre vie affective. C’est la pierre du positionnement. Pierre du « Je »(réchauffe, rassure, détend, rend joyeux). Elle va nous aider à atteindre la réalisation personnelle, la plénitude. Excellent contre la dépression et l’autodestruction. Déstressante et calmante, la citrine aide à dissiper les peurs et les angoisses.  Elle stimule les fonctions cérébrales et favorise la clarté des pensées. C’est une pierre qui procure la force de concentration et procure l’énergie nécessaire. Fatigue – Convalescence – Stress. Elle soulage les maux d’estomac et permet de lutter contre les vomissements et les nausées. Elle est un tonique et favorise le transit intestinal. Nettoie et purifie les reins. Elle est particulièrement recommandée dans la chambre d’un malade car elle diffuse une énergie positive et tonifiante. Lors d’une entrevue ou d’un examen, porter une citrine sur soi favorise la réussite.  Ayez donc toujours une citrine dans votre porte-monnaie ! Facilite les études, les examens car elle aide à la concentration. Eloigne la fatigue. Favorise la digestion. Transforme l’énergie négative en énergie positive. Combat l’aérophagie. Réduit les tendances auto-destructrices. Régénère les tissus. Soulage l’asthme, le pancréas.
  • Cornaline : Donne de l’énergie et canalise le surplus d’énergie, apporte de la pureté à notre mental, intensifie l’intuition et la méditation, clarifie et harmonise l’atmosphère d’un lieu. Curatifs sur les reins, le foie, vésicule biliaire, l’estomac, tout le ventre et le sexe. Renforcer le courage et la fertilité. Favorise la digestion. Ce minéral réchauffe le corps d’où son effet relaxant, il stimule en douceur l’énergie sexuelle.
  • Cristal de roche : donne de l’énergie, apporte de la pureté à notre mental, intensifie l’intuition et la méditation, clarifie et harmonise l’atmosphère d’un lieu. Propage une énergie puissante. Aide aux blocages. Associé à d’autres pierres, il amplifie leur propriété vibratoire.
  • Grenat poli : Protège des cauchemars, améliore la confiance en soi et l’estime de soi. Attire l’amour et la passion. Apporte courage, compassion, amour et confiance en soi. Il procure la sérénité Il évacue les idées morbides et négatives. Le grenat est une pierre énergisante, elle est un régénérateur physique. C’est une pierre excellente pour la circulation sanguine. Effet stimulant sur les organes reproducteurs, accroît la puissance sexuelle, lutte contre l’impuissance. Le grenat renforce les vaisseaux capillaires. On l’utilise contre l’arthrite, le rhumatisme, les abcès, les inflammations et maladies de la peau. Tonifie le foie et les reins. Atténue les troubles de la mémoire.
  • Héliotrope (jaspe sanguin) : Purifie les reins et la vessie, élimine les toxines. Calme les hémorroïdes et résorbe les varices. Il stabilise et guérit les peines de cœur. Donne du courage. Favorise la grossesse et la naissance. Protège des mauvais esprits. Stoppe les saignements. Draine le foie.
  • Hématite : Stimule la reconstitution du sang et des cellules. Facilite l’endormissement et le sommeil profond. Bénéfique pour le système circulatoire. Aide la circulation d’oxygène à travers le corps. Stimulant, vitalisant.
  • Jade : Apporte joie, harmonie et paix, tout en renouvelant nos pensées. Il permet de juger calmement les situations et de les observer sans passion. Pierre de Salomon.  Son effet sur les reins est depuis toujours reconnu. Il en soulage efficacement les douleurs.
  • Jaspe serpent fossile : Aide à la réflexion et au travail intérieur. Stimule les organes du ventre. Permet d’avoir plus d’initiative et de créativité. Aide à renaître en permettant de surmonter les difficultés émotionnelles.
  • Labradorite : Absorbe les énergies négatives, les maux d’autrui, les dissout et protège son utilisateur. Aide à plaire aux autres. Pierre indispensable aux membres de professions médicales et aux assistantes sociales car elle les protège de tous les maux de leurs patients. Augmente les dons. Stimule le développement. Utile pour la mémoire. Renforce l’aura. Aide lors de moments de grande fatigue.
  •  Lépidolite : Aide à équilibrer et stabiliser les corps émotionnel et mental. Aide à s’endormir. Aide à gérer nos angoisses, et à décider dans des situations tendues. Aide le lâcher prise.
  • Malachite : Antidépressive. Favorise la paix intérieure et la compassion. Agit comme miroir du subconscient et le purifie. Fait émerger les blocages inconscients. Utile pour les régressions dans le temps. Apaisante, calmante. Antidouleur. Procure un équilibre physique. Apporte le sommeil et aide à rêver. Renforce la circulation sanguine. Grand pouvoir curatif sur le cœur. Atténue le stress et les tensions. Aide à la régénération des tissus malades. Fortifie la rate et le pancréas.
  • Oeil de faucon : Aides aux maladies et troubles de la vue, donne une vison claire des choses, des idées claires, ouvre aux idées nouvelles. Guérit les troubles de la vue. Facilite l’expression orale. Bon régulateur de la respiration, purifie les bronches, apaise les enrouements. Calme les migraines chroniques. Ouvre l’esprit aux idées neuves, stimule l’écoute des autres. Aide la thyroïde à retrouver son équilibre.
  • Oeil de taureau ou oeil de boeuf : Recommandé aux sportifs en donnant l’énergie nécessaire à soutenir l’effort physique jusqu’au bout de son objectif. On dit qu’il protège les biens de son porteur. Tend à nous détendre sans perdre de tonus.
  • Oeil de tigre : Aide à simplifier les situations concrètes, comme un tout. Donne de l’optimisme et de la concentration. Aide ceux qui rencontrent des difficultés financières. Favorise la vue. Active le centre du mouvement, fortifie les os et les articulations. Réchauffe les voies respiratoires. Calme les nerfs et permet de se concentrer sur ses pensées et son esprit. Pierre très précieuse pour les enfants scolarisés. Il stimule la volonté et le courage. Renforce le foie et freine l’action des bactéries. Fortifie le plexus solaire. Idéal pour les gens stressés. Pour les examens, mettre un œil de tigre devant soi. Évite le « mauvais œil ». Cette pierre, peut comme un « boomerang » retourner les influences négatives à leur origine. Utilisée pour les désenvoûtements. Protège des mauvais sorts, des énergies négatives et les renvois à son émetteur. Placé dans la maison il nettoie le lieu des mauvaises énergies. Fortifie les os et les articulations.
  • Onyx noire : Pierre d’enracinement à la Terre. Elle donne le sens des responsabilités, permet d’avoir les pieds sur terre, très efficace pour le trouble des oreilles. Eloigne les entités et est une pierre de protection contre les énergies négatives.
  • Pierre de lune : Contribue au bonheur conjugal. Stimule l’imagination. Développe l’intuition. Régule les cycles menstruels. Apaise les douleurs gastriques. Calmante. Augmente la fertilité. Aide à la voyance, aux intuitions.  Compense le trop matérialisme. Adoucit les personnes sévères. Développe l’activité spirituelle. Apporte de la compréhension.  Aide à combattre les cancers du bas ventre. Aide à l’allaitement, à l’accouchement, rétention d’eau, conflits émotionnels.
  • Quartz rose : Pierre de l’amour, que se soit pour soi-même ou pour les autres. Elle permet d’arriver à la paix intérieure et au bonheur. Elle met en lumière les traumatismes émotionnels, aide à les comprendre, à les apaiser et à les guérir. Elle augmente l’auto estime. Elle donne l’équilibre dans les tensions émotives et comble les carences affectives. Le quartz rose stimule l’imagination et favorise la réceptivité de l’esprit pour la beauté artistique, musicale et poétique. C’est une excellente pierre pour les enfants et les adolescents. Elle protège très efficacement des champs électromagnétiques terrestres. Elle procure vitalité et santé. Lors de problèmes de sommeil liés à un rayonnement tellurique (veine d’eau…) Elle est également extrêmement efficace pour se protéger des radiations dues à la télévision, à l’ordinateur, etc. le quartz rose rayonne douceur et amour dans son environnement.
  • Rhodonite : Protège de la jalousie d’autrui, des agressions et des assiduités amoureuses excessives. Anti stress, agit sur le thymus, les tendons, les oreilles, la schizophrénie.
  • Serpentine : Protection contre l’influence d’autrui. Diminue l’agressivité. Lutte contre la constipation. Développe la concentration. Diminue les humeurs changeantes. Aide à la méditation. Développe le sens de l’observation. Supprime les angoisses du voyage.
  • Tourmaline noire  ( schorl ) : Eloigne les personnes indésirables. Elle dévie vers la terre les ondes négatives electromagnétiques (TV, téléphone portable, ordinateur, micro-ondes). Dévie les ondes électromagnétiques néfastes. Lutte contre les blocages corporels. Bénéfique pour les problèmes aux vertèbres. Bénéfique pour le sommeil. Renforce et vitalise le corps et l’esprit. Dissipe la peur, les influences négatives et la colère. Evite les erreurs d’appréciation. Amoindrit les manies et tics. Dissipe les peurs et neutralise les tensions.

Les Plantes Ayurvédiques

LES PLANTES UTILISEES EN MEDECINE AYURVEDIQUE.

*

ARJUNA
Action spécifique : Tonique cardiaque le plus couramment utilisé en Ayurveda, l’Arjuna a une importance en médecine ayurvédique comme agent tonifiant et régénérant. Cette plante tonifie le coeur et les poumons, stimule la circulation sanguine, sans que le sang perde sa capacité à coaguler, fortifie les muscles cardiaques, favorise la guérison des tissus. Les personnes souffrant de faiblesse cardiaque peuvent bénéficier de cette plante. Diminue le cholestérol et lutte contre l’hypertension.
BRAHMI ou Bacopa Monnieri
Action spécifique : C’est une plante excellente pour le bien-être mental, elle permet un état mental plus clair. Il est une des meilleures plantes sattviques que nous connaissons et son utilisation procure un mental clair et améliore les facultés mentales. Il est un purificateur sanguin spécifique pour combattre les maladies de peau, comme la syphilis, l’eczéma et le psoriasis. Il a la réputation de promouvoir une longue vie. Il fait partie des meilleures plantes à utiliser contre le vieillissement. Il augmente la puissance des systèmes nerveux et immunitaires. Il traite la perte de mémoire, la fatigue mentale, la concentration et le sommeil.
CURCUMA
Action spécifique : En usage interne, il agit pour la tonicité de la peau, Il traite l’arthrite rhumatismale, il décongestionne les artères et régule le cholestérol
Curcuma est un antibiotique naturel, un antibactérien pour combattre les maladies
Curcuma purifie le sang et le réchauffe. Puissant anti-oxydant, il répare les tissus lésées et nous protège des affections bactériennes ou virales. Curcuma désintoxique le corps de la pollution et possède des propriétés plus puissantes que les Vit C ou E. Quand il est pris avec du poivre noir (pipérine), cela augmente son assimilation donc son efficacité.  En usage externe, on peut l’utiliser avec du miel pour les entorses, les muscles, les contusions, les hémorroïdes.
FENUGREC (METHI)
Action spécifique : Avec la Valériane, il est un bon tonique nerveux. Il permet le rétablissement après les maladies chroniques, l’anorexie, les problèmes digestifs.
Il stimule la pousse des cheveux. Il répare les muqueuses des intestins et des poumons. Il rétablit les troubles post-natals comme la prise de poids, les ballonnements. Il est efficace pour la diverticulite, la dysenterie, la diarrhée, la colite, les fistules.
GINGEMBRE (SHUNTI)
Action spécifique : Excellent pour les rhumes, la grippe, les douleurs abdominales, l’indigestion, les vomissements et les nausées, le mal des transports, l’arthrite.
Il est utilisé pour les désordres digestifs et respiratoires. Puissant tonique adaptogène, il lutte contre les états de fatigue généralisés.
GOKSHURA (TRIBULUS TERRESTRIS)
Action spécifique : Efficace pour les troubles du système urinaire, favorise l’évacuation des calculs, tonifie le fonctionnement des reins. Il est un tonique régénérant des reins.  Il n’entraîne pas les effets secondaires de la plupart des diurétiques. Egalement utilisé comme puissant aphrodisiaque. Chez l’homme, il augmente naturellement la sécrétion de testostérone (hormone masculine).
KUDZU
Action spécifique : sevrage pour l’alcool et le tabac. Cette plante originaire du Brésil a la propriété de pallier à la dépendance de l’alccol et du tabac.
La partie utilisée est la racine.
PRÊLE (MATTI)
Action spécifique : Diurétique, elle est une des meilleurs plantes pour éliminer les toxines des tissus, de l’appareil digestif. Avec une forte teneur en silice, elle a une action importante pour les fractures osseuses et l’ostéoporose. Pour tonifier les os, elle s’associe avec Triphala.
SAUGE (SHTI)
Action spécifique : Reine des plantes médicinales, elle soigne les rhumes, les grippes, les maux de gorge, laryngite, amygdalite. Plante efficace pour l’asthme, lors de la ménopause (bouffés de chaleur, transpiration nocturne). Elle est efficace également pour la spermatorrhée, le dysfonctionnement nerveux.

SHATAVARI
Action spécifique : Son action est tonique et régénérant sur les organes reproducteurs féminins, est censée fournir l’aptitude d’avoir « une centaine de maris ». SHATAVARI est le principal régénérant pour la femme.
Il est un puissant stimulateur de l’appareil reproducteur féminin et pour le sang. Il accroît la sécrétion du lait et nourrit les muqueuses. C’est un bon remède pour les femmes ménopausées ou ayant subi une hystérectomie, il remplace de nombreuses hormones féminines. Il nourrit les ovules et augmente la fertilité. Des études modernes indiquent que des phytostéroïdes de source naturelle (hormones venant de plantes) sont plus inoffensives pour les femmes parce qu’elles n’entraînent pas une augmentation de risque de cancer du sein ou utérin, comme cela est possible avec les hormones synthétiques. Les phytostéroïdes de source naturelle sont faiblement dosés, faisant d’eux un supplément hormonal sans risque pour les femmes de tout âge, avant, pendant et après la ménopause.
TRIPHALA
Action spécifique : TRIPHALA a un effet laxatif, mais ne crée pas de dépendances, et ne perturbe pas la flore intestinale. Il régule et régénère le côlon. Il normalise la digestion et le métabolisme et aide à expulser le gaz des intestins. Il facilite la perte de poids en participant à l’élimination des toxines et de la graisse des cellules. C’est une source de vitamine C.
TULSI ou Basilic Sacré
Action spécifique : Tulsi combat la grippe, les rhumes, les maux de gorges, la toux, la fièvre. Il réduit les mucosités des poumons et des sinus. Il a une action anti-inflammatoire et anti-allergique, renforce les défenses de l’organisme. Le Tulsi apaise les sens et l’esprit.
VALERIANE (TAGARA)
Action spécifique : Elle nettoie le côlon, le sang, les articulations et les nerfs.
Elle enracine et dissipe les vertiges, l’évanouissement, l’hystérie.
Elle est particulièrement efficace pour traiter les insomnies, le stress, la nervosité.
Elle réduit la dépendance des antidépresseurs, avec l’association de « brahmi ».
AMALAKI ou AMLA
Action spécifique : L’AMALAKI neutralise les effets toxiques d’une exposition prolongée aux métaux lourds de l’environnement tels que le plomb, l’aluminium et le nickel. C’est une source très riche en vitamine C.
L’AMALAKI est l’un des régénérant les plus puissants de la médecine ayurvédique. Il est particulière

Interview spéciale : « Mincir avec les compléments alimentaires, pour ou contre? »

INTERVIEW SPECIALE

 

 

Mr Behlouli Z., Docteur en Pharmacie et Consultant Diététique pour les magasins Nature et Nutrition a souhaité répondre à la question suivante : Le complément minceur est-il utile ?

 

 

Le complément minceur est-il utile ?
Nous pouvons distinguer deux bonnes raisons qui justifient le choix d’un complément alimentaire indiqué pour la minceur :
- Favoriser la cure régime
Ce n’est pas évident de suivre un régime sur le long court. Nous nous rebellons via notre corps afin de quitter cet état de famine voulue.  On distinguera 5 difficultés à surmonter (que l’on évoquera plus bas) pour arriver à maintenir notre régime tout en optimisant ses bienfaits.
- Lutter contre le risque santé durant le régime
Dans un deuxième temps, le corps, luttant contre cette abstinence calorique, peut constituer un risque santé. L’emploi adapté et bien orienté des compléments alimentaires permettra de diminuer l’incidence des inconvénients et effets indésirables lié au régime.

Les 5 difficultés majeures liées à une perte de graisse.

Plus le gras s’accumule, plus il faudra un différentiel énergétique important afin de perdre un kilo et donc plus il sera difficile de maigrir. La règle d’or est de s’inquiéter et réagir suffisamment tôt avant l’accumulation de bourrelets disgracieux  au niveau de sa silhouette. Sur le long terme, seuls 10 % des individus en surpoids parviendront à perdre des kilos sans les reprendre après.  Il est dît que sur du long terme malheureusement 10% des personnes obèses ne reprennent pas leurs kilos perdus. Dans ces conditions, pourquoi les régimes ne marchent pas aussi bien ? C’est parce qu’à un moment donné du régime, nous sommes directement confrontés aux 5 difficultés liées à une perte de graisse et c’est dans cette perspective que le complément alimentaire minceur nous aidera à surmonter ces obstacles.  Nous pouvons d’ores et déjà citer ces difficultés qui sont : Appétit, Baisse du métabolisme, perturbations hormonales, réduction de la masse maigre, fatigue générale.

  • Appétit augmenté : L’interdît de certains aliments durant la phase régime va susciter une envie  psychologique plus forte de consommer ces aliments, notre cerveau nous dicte alors une augmentation de l’appétit afin de lutter contre cet état de « famine spécifique ». La difficulté est alors bien ressentie et cette impossibilité de gérer peut expliquer la majorité des régimes se traduisant en échec. La conséquence de cet état de frustration se traduit finalement par une reprise importante de poids et donc d’un sentiment de culpabilité alors que le corps pendant ce temps avait subi trop de pressions.  Une classe de compléments alimentaires minceur aurait eu son utilité : les modérateurs d’appétit.

 

  • Baisse du métabolisme : Lorsque les graisses corporelles remplacent les sucres en tant que carburant, ce changement est perçu comme une menace, puisqu’il témoigne d’une carence énergétique. Durant une carence énergétique, il faut comprendre sur le plan biochimique que les graisses de notre corps sont mobilisés préférentiellement et supplémentent les sucres en vue de carburant énergétiques.  Notre cerveau, organe consommant  énormément d’énergie (20% des besoins énergétiques quotidiens), face à cette situation délicate, va rationner ses besoins tant qu’il le pourra. Nos dépenses caloriques vont alors être réduites durant la phase hypocalorique qu’est le régime; une bonne partie de cette réduction énergétique environ 50% sera surtout liée à l’allègement de notre corps, plus on est léger moins nous avons besoin d’énergie pour subvenir à nos fonctions vitales. Mais 25% de la réduction des dépenses se traduisent par la pure économie : le corps ajuste ses dépenses par rapport au taux des calories qu’on lui apporte quotidiennement. Le taux calorique  apporté par jour est ajusté avec les dépenses énergétiques du corps qui diminue surtout l’activité de la glande thyroïdienne.  Cela a pour effet immédiat de diminuer la température du corps. En effet, La facture d’énergie s’avère moins « salée » quand on baisse le niveau du « thermostat ». Mais cet arrangement énergétique n’est pas bénéfique puisque la sous-productivité de l’activité thyroïdienne est en contrepartie néfaste pour la perte de poids. Des compléments alimentaires peuvent là-aussi agir à ce niveau puisqu’ils peuvent stimuler la thyroïde et donc favoriser la fonte des graisses.

 

  • Perturbations hormonales : Quand les régimes durent trop longtemps, les hormones qui mobilisent les graisses (Adrénaline et Noradrénaline) sont de moins en moins secrétées ce qui provoque une fatigue. A noter que l’on peut constater parallèlement une diminution du taux d’hormones thyroïdiennes ainsi que les hormones protégeant la masse maigre (GH, DHEA…). Le bilan hormonal se trouve alors bouleversé et peut être dangereux pour la santé. Nous pouvons alors que conseiller une activité sportive ce qui a pour effet de stimuler à nouveau la production de ces hormones. De plus, les compléments alimentaires à base de plantes à visée thermogénique (favorisant l’élévation de la température corporelle) activent leur sécrétion et sont aussi un bon moyen de rééquilibrer  cet environnement hormonal.

 

  • Réduction de la masse maigre (muscle et os) : Le régime a en théorie pour objectif de retrouver un poids de forme idéal se traduisant effectivement par une perte de poids mais également, et, il faut le souligner, de garantir une amélioration de sa silhouette. Cette garantie est aboutie en assurant pendant toute la durée du régime une tonicité musculaire au détriment d’une réduction de la masse grasse. Mais sur le terrain, la réalité est toute autre puisque les régimes sont souvent associés à une rhabdomyolyse (terme scientifique pour désigner une destruction des cellules musculaire) et une baisse de la densité osseuse expliquée par une augmentation des pertes urinaires de calcium. Ce rapport affligeant est d’ailleurs plus fréquent et important chez les femmes que chez les hommes. Un constat affirme que sur trois semaines de régime avec une diminution calorique de 40% et une perte de poids de 4 kg, 2kg correspondrait en réalité à une perte musculaire et osseuse ! On comprend mieux alors qu’une supplémentation précise sera nécessaire afin de préserver son capital musculaire et osseux.

 

  • Fatigue générale : La fatigue survient avec la diminution calorique car le corps avait trop pris l’habitude avant le régime de se servir immédiatement dans l’abondance calorique qu’on lui soumettait. Il peine alors davantage à se servir dans ses propres réserves énergétiques lors du régime. Le manque alimentaire va aussi avoir une incidence sur les difficultés d’endormissement, et de sommeil réparateur entretenant ainsi l’état de fatigue.  Ses troubles peuvent être gérés par la prise de compléments alimentaires spécifiques qui permettront de retrouver un bon état de forme général.

 

Propos recueillis le 23/12/2009 à Clichy-La-Garenne.

Une palette d’outils naturels face au cancer.

Une palette d’outils face au cancer

La méthode doit être appropriée à chacun et choisie suivant l’avis d’un médecin car tous les cancers et les malades sont différents.

1- Améliorer l’état général

Premier souci donc : l’état général du malade. Priorité est donnée à tout ce qui peut l’améliorer :
- Apport de certains nutriments naturels tels que le sélénium, la vitamine C naturelle comme l’acérola ou les baies de Goji.
- Jus d’herbe d’orge et gelée royale seront les partenaires idéales à une récupération rapide par leur vertue hautement nutritive.
- Amélioration du sommeil grâce à la détente et des techniques de relaxation, l’homéopathie (Gelsemium, Chamomilla), la phytothérapie (mélisse, houblon, valériane, aubépine)…
- Amélioration de l’état énergétique par les techniques énergétiques : magnétisme, acupuncture, Reiki
- Attention particulière aux situations de stress, de conflits. Il est impératif de garder une bonne humeur et le moral. Jouer sur la pensée positive.
- Soutien par ses proches et par des groupes de prière et de pensée.

2- Gérer les effets secondaires
Second intérêt des médecines complémentaires : la prise en charge des effets secondaires des traitements classiques.
- Contre la fatigue et les brûlures occasionnées par la radiothérapie : Le Silicium Organique contribue à la réparation des tissus mous.
- Pour améliorer la résistance du foie face à la toxicité de la chimiothérapie, on peut faire appel au pouvoir protecteur d’une plante d’origine africaine (le Desmodium ascendens) ; à des plantes draineuses (le chardon marie, la bardane, l’artichaut) ; à l’homéopathie (Nux vomica). Un complément alimentaire est d’ailleur très bénéfique à retrouver un foie sain : le Liv 52.
- Pour éviter la chute des globules blancs consécutive aux cures de chimiothérapie : Intérêt de l’oligothérapie avec la combinaison cuivre – or – argent. Il est conseillé également de boire un à deux verre(s) de jus de super-nutriments comme la Grenade, le Noni ou le Mangoustan.
- Détoxication après la fin de la chimio : Se faire une cure dépurative avec  des agents chélateurs de métaux lourds comme la spiruline ou la chlorella associé à des agents dépuratifs comme le pissenlit associé à de l’iode ou du sélénium.

3- Action sur le cancer
•   Aliments anti-cancer : ail, oignon, choux, curcuma, brocoli etc. Eviter les repas trop riches en viandes.
•   Champignons médicinaux comme le Reishi, le Maitake, le Shiitake qui ont démontré leur action anti-tumorale, et ont assuré un relèvement immunitaire ainsi qu’un soutien à la chimiothérapie.
•   Vitamines C, D : fortifient le système immunitaire, stimulent le métabolisme.
•   Alkylglycérorols contenues dans les huile de foie de chimère ou de requin des mers froides ; C’est une aide à la radiothérapie, à la prévention des métastases ainsi qu’à la restructuration cellulaire profonde.
•   Silicium organique : puissant reminéralisateur, renforce l’immunité.
•   Le thé vert : plus de deux tasses par jour, antioxydant, rôle protecteur pour les cancers digestifs, bouche, poumons et prostate.
•   Le magnésium d’origine marine en chlorure (ou sel de Nigari): l’importance de cet élément dans la prévention anticancéreuse avait été démontrée dès 1930.
•   La propolis : anti-infectieuse et protectrice des muqueuses, renforce la chimio.