Monthly Archives: mars 2015

Les Plantes Ayurvédiques

LES PLANTES UTILISEES EN MEDECINE AYURVEDIQUE.

*

ARJUNA
Action spécifique : Tonique cardiaque le plus couramment utilisé en Ayurveda, l’Arjuna a une importance en médecine ayurvédique comme agent tonifiant et régénérant. Cette plante tonifie le coeur et les poumons, stimule la circulation sanguine, sans que le sang perde sa capacité à coaguler, fortifie les muscles cardiaques, favorise la guérison des tissus. Les personnes souffrant de faiblesse cardiaque peuvent bénéficier de cette plante. Diminue le cholestérol et lutte contre l’hypertension.
BRAHMI ou Bacopa Monnieri
Action spécifique : C’est une plante excellente pour le bien-être mental, elle permet un état mental plus clair. Il est une des meilleures plantes sattviques que nous connaissons et son utilisation procure un mental clair et améliore les facultés mentales. Il est un purificateur sanguin spécifique pour combattre les maladies de peau, comme la syphilis, l’eczéma et le psoriasis. Il a la réputation de promouvoir une longue vie. Il fait partie des meilleures plantes à utiliser contre le vieillissement. Il augmente la puissance des systèmes nerveux et immunitaires. Il traite la perte de mémoire, la fatigue mentale, la concentration et le sommeil.
CURCUMA
Action spécifique : En usage interne, il agit pour la tonicité de la peau, Il traite l’arthrite rhumatismale, il décongestionne les artères et régule le cholestérol
Curcuma est un antibiotique naturel, un antibactérien pour combattre les maladies
Curcuma purifie le sang et le réchauffe. Puissant anti-oxydant, il répare les tissus lésées et nous protège des affections bactériennes ou virales. Curcuma désintoxique le corps de la pollution et possède des propriétés plus puissantes que les Vit C ou E. Quand il est pris avec du poivre noir (pipérine), cela augmente son assimilation donc son efficacité.  En usage externe, on peut l’utiliser avec du miel pour les entorses, les muscles, les contusions, les hémorroïdes.
FENUGREC (METHI)
Action spécifique : Avec la Valériane, il est un bon tonique nerveux. Il permet le rétablissement après les maladies chroniques, l’anorexie, les problèmes digestifs.
Il stimule la pousse des cheveux. Il répare les muqueuses des intestins et des poumons. Il rétablit les troubles post-natals comme la prise de poids, les ballonnements. Il est efficace pour la diverticulite, la dysenterie, la diarrhée, la colite, les fistules.
GINGEMBRE (SHUNTI)
Action spécifique : Excellent pour les rhumes, la grippe, les douleurs abdominales, l’indigestion, les vomissements et les nausées, le mal des transports, l’arthrite.
Il est utilisé pour les désordres digestifs et respiratoires. Puissant tonique adaptogène, il lutte contre les états de fatigue généralisés.
GOKSHURA (TRIBULUS TERRESTRIS)
Action spécifique : Efficace pour les troubles du système urinaire, favorise l’évacuation des calculs, tonifie le fonctionnement des reins. Il est un tonique régénérant des reins.  Il n’entraîne pas les effets secondaires de la plupart des diurétiques. Egalement utilisé comme puissant aphrodisiaque. Chez l’homme, il augmente naturellement la sécrétion de testostérone (hormone masculine).
KUDZU
Action spécifique : sevrage pour l’alcool et le tabac. Cette plante originaire du Brésil a la propriété de pallier à la dépendance de l’alccol et du tabac.
La partie utilisée est la racine.
PRÊLE (MATTI)
Action spécifique : Diurétique, elle est une des meilleurs plantes pour éliminer les toxines des tissus, de l’appareil digestif. Avec une forte teneur en silice, elle a une action importante pour les fractures osseuses et l’ostéoporose. Pour tonifier les os, elle s’associe avec Triphala.
SAUGE (SHTI)
Action spécifique : Reine des plantes médicinales, elle soigne les rhumes, les grippes, les maux de gorge, laryngite, amygdalite. Plante efficace pour l’asthme, lors de la ménopause (bouffés de chaleur, transpiration nocturne). Elle est efficace également pour la spermatorrhée, le dysfonctionnement nerveux.

SHATAVARI
Action spécifique : Son action est tonique et régénérant sur les organes reproducteurs féminins, est censée fournir l’aptitude d’avoir « une centaine de maris ». SHATAVARI est le principal régénérant pour la femme.
Il est un puissant stimulateur de l’appareil reproducteur féminin et pour le sang. Il accroît la sécrétion du lait et nourrit les muqueuses. C’est un bon remède pour les femmes ménopausées ou ayant subi une hystérectomie, il remplace de nombreuses hormones féminines. Il nourrit les ovules et augmente la fertilité. Des études modernes indiquent que des phytostéroïdes de source naturelle (hormones venant de plantes) sont plus inoffensives pour les femmes parce qu’elles n’entraînent pas une augmentation de risque de cancer du sein ou utérin, comme cela est possible avec les hormones synthétiques. Les phytostéroïdes de source naturelle sont faiblement dosés, faisant d’eux un supplément hormonal sans risque pour les femmes de tout âge, avant, pendant et après la ménopause.
TRIPHALA
Action spécifique : TRIPHALA a un effet laxatif, mais ne crée pas de dépendances, et ne perturbe pas la flore intestinale. Il régule et régénère le côlon. Il normalise la digestion et le métabolisme et aide à expulser le gaz des intestins. Il facilite la perte de poids en participant à l’élimination des toxines et de la graisse des cellules. C’est une source de vitamine C.
TULSI ou Basilic Sacré
Action spécifique : Tulsi combat la grippe, les rhumes, les maux de gorges, la toux, la fièvre. Il réduit les mucosités des poumons et des sinus. Il a une action anti-inflammatoire et anti-allergique, renforce les défenses de l’organisme. Le Tulsi apaise les sens et l’esprit.
VALERIANE (TAGARA)
Action spécifique : Elle nettoie le côlon, le sang, les articulations et les nerfs.
Elle enracine et dissipe les vertiges, l’évanouissement, l’hystérie.
Elle est particulièrement efficace pour traiter les insomnies, le stress, la nervosité.
Elle réduit la dépendance des antidépresseurs, avec l’association de « brahmi ».
AMALAKI ou AMLA
Action spécifique : L’AMALAKI neutralise les effets toxiques d’une exposition prolongée aux métaux lourds de l’environnement tels que le plomb, l’aluminium et le nickel. C’est une source très riche en vitamine C.
L’AMALAKI est l’un des régénérant les plus puissants de la médecine ayurvédique. Il est particulière

Avez vous entendu parlé de la Ration Humaine?

 » Nous subissons depuis quelques années un bouleversement de nos habitudes alimentaires. Notre alimentation quotidienne est bien souvent trop déséquilibrée : nos repas sont jugés en général faibles en valeur nutritives et sont en effet trop riches en graisses animales et viandes ainsi qu’en sucres simples d’absorption rapide et pas assez fournis par exemple en céréales et légumes secs.  A ces déséquilibres alimentaires s’ajoute souvent une mauvaise hygiène de vie car nous sommes nombreux à ne pas faire assez d’exercice au cours de notre vie quotidienne.

La Ration Humaine de Synergy se place comme l’outil qu’il nous faut pour rééquilibrer la donne sur le plan diététique et nous réconcilier avec la bonne alimentation. Cette préparation naturelle hautement nutritive allie les bienfaits alimentaires de certaines céréales et plantes.

C’est une mixture céréalière associée à des graines et des plantes que l’on peut mélanger dans un yaourt, un jus ou une salade et ne substitue pas à un repas mais peut le compléter. En effet, la formule de la Ration Humaine garantit un apport sérieux en fibres,  en protéines végétales, vitamines,  et antioxydants ce qui la place comme élément nutritif à haute valeur ajoutée en terme de santé publique. En fait, plutôt que de  prendre plusieurs complément alimentaires et gélules de vitamines chaque jour, la Ration Humaine est tout à fait suffisant pour avoir une hygiène de vie saine. »

Propos recueillis par Mr Behlouli Zakaria, Docteur en Pharmacie et Expert en Nutrithérapie.

 Description et caractéristiques des ingrédients contenus dans la Ration Humaine :

  • Le Soja : Il est riche en protéines, vitamines, minéraux et lécithine, qui tonifie le système nerveux. Il contient également une hormone végétale naturelle (isoflavone) qui agit comme l’oestrogène dans le corps, aidant à réduire les symptômes associés à la ménopause. Il aide également à réduire le cholestérol sanguin et à la prévention et le traitement de nombreux cancers, en fournissant à l’organisme suffisamment de protéines, glucides, vitamines du groupe B, vitamine E et omégas 3.
  • La Graine de Lin : Elle est riche en acides gras essentiels type oméga 3, vitamines et minéraux. Il contribue à la régulation du transit intestinal, a des propriétés anti-inflammatoires, augmente l’activité du système immunitaire, et a la particularité de posséder une substance qui protège conre les tumeurs du sein, des ovaires et de la prostate.
  • La Levure de Bière : Par sa richesse en protéines et notamment en acides aminés essentiels, elle représente une des meilleures sources de protéines végétales. La levure de bière contient également des minéraux (et particulièrement du calcium, magnésium, fer, cuivre, phosphore et potassium) et des enzymes. Mais une particularité de la levure de bière est son extrême richesse en vitamines et notamment en vitamines du groupe B. Elle est particulièrement indiquée pour la beauté de la peau et des phanères (cheveux et ongles). Enfin, elle renferme des polysaccharides, particulièrement des glycanes et des mannanes, des substances qui peuvent avoir un effet intéressant sur le système immunitaire.
  • La Graine de Sésame : C’est un aliment riche en calcium et en phosphore. L’huile de sésame a dans sa composition des protéines de qualité biologique optimale, lécithine, vitamines A, E, B1, B2, la niacine et de minéraux. Elle renferme beaucoup de fibres, de calcium et de fer ce qui lui confère d’être un bon complément alimentaire. Il tonifie les nerfs, et lutte contre les rhumatismes et l’accumulation d’acide urique, la mauvaise mémoire, les hémorroïdes, la gastrite, les ulcères, la constipation, l’hypertension artérielle.
  • Le Blé : Son germe (cœur de la céréale) est un concentré vital qui renferme de la vitamine E et des polyphénols dont les effets ani-radicalaires sont connus. De plus, c’est une source de magnésium, de phosphore et de zinc. Le son de blé (enveloppe de la céréale) contient également de nombreux éléments nutritifs mais il est surtout reconnu pour réguler le transit intestinal grâce à ses fibres cellulosiques qui augmente l’hydratation et le volume des selles.
  • L’Avoine : L’avoine est une céréale très riche en fibres solubles, en anti-oxydants, en vitamines et en minéraux. C’est une source intéressante en magnésium, zinc, protéines, phosphore (nécessaire pour les os et les dents), manganèse, fer et sélénium (effet anti âge). Sa richesse en fibres permet de diminuer l’absorption des sucres et des graisses, et en plus de limiter le cholestérol. Il réduit également les ballonnements.
  • Le Guarana : Cette liane originaire d’Amazonie dont on utilise les graines du fruit renferme de la guaranine apparentée à la caféine qui permet de stimuler l’effort physique ou intellectuel sans exciter. Sa richesse en oligo-éléments et vitamines lui confère un effet coupe faim naturel. Sa caféine a également une action lipolytique et diurétique c’est-à-dire qu’elle brûle les graisses.
  • L’Açai : Cette étonnante baie est originaire aussi des forêts amazoniennes. Elle est appréciée pour ses prodigieuses propriétés sur la santé grâce à sa richesse prouvée en calcium, fer, vitamines B1, B2 et B3, vitamines C et E, ainsi qu’en acides gras essentiels. Cette baie contient aussi en quantité importante des phytostérols et des polyphénols qui ont démontré une action antioxydante bénéfique dans la lutte contre le vieillissement cellulaire et la protection des vaisseaux sanguins. Les anthocyanines qu’elle renferme agissent également sur l’absorption des graisses.
  • L’Agar-agar : Cette algue rouge est très prisée des japonaises qui  le reconditionne dans leur tasse de thé matinal pour son effet coupe-faim naturel. En effet, avec quasiment zéro calorie mais une grande richesse en minéraux, sa texture en gel favorise l’élimination des toxines et la digestion.
  • Le Cacao : La fève de cacao tire ses bienfaits santé des flavonoïdes qui sont des pigments végétaux capables de neutraliser une partie des dégâts faits aux cellules (qui peuvent mener à des maladies chroniques comme le cancer ou les maladies cardiaques). De plus, sa teneur en phényléthylamine serait bénéfique sur l’humeur et conduirait à un regain énergétique dans les muscles et dans le métabolisme du glucose.

 

La Ration Humaine est disponible sur le site nature-nutrition.fr

 

Troubles lipidiques

TROUBLES LIPIDIQUES.

Ecrits et propos recueillis lors d’un entretien avec le Docteur en Pharmacie Mr Behlouli Zakaria, Expert en Nutrithérapie.
Sources dans l’alimentation
En général, les lipides provenant des animaux terrestres contiennent peu d’A.G.E (acides gras essentiels). Il est donc souhaitable, eu égard aux risques de troubles accrus (athérosclérose, etc …) par les graisses animales, de diminuer dans son alimentation la place de ces lipides, au profit de graisses végétales.

Les margarines, tout particulièrement celles préparées avec une forte proportion de tournesol, sont à préférer à toute autre variété de graisse, et même à recommander.
A titre de comparaison, les margarines au tournesol contiennent 35 à 45 % d’A.G.E. totaux et le beurre 3 à 4 %.

L’Acide linoléique (oméga 6) : abondant dans les Huiles Végétales et certains produits animaux (notamment la volaille, issue de l’Agriculture Biologique: AB).

  • Les margarines, tout particulièrement celles préparées avec une forte proportion de tournesol, sont à préférer à tout autre variété de graisse, et même à recommander.

A titre de comparaison, les margarines au tournesol contiennent 35 à 45 % d’A.G.E. totaux et le beurre 3 à 4 %.

  •          L’Acide linoléique (oméga 6) : abondant dans les huiles végétales et certains produits animaux (notamment la volaille, issue de l’Agriculture Biologique: AB).

 

  •           L’Acide a linolénique (oméga 3) : moins répandu, il rentre surtout dans la composition des huiles de colza, soja, noix, germe de blé. Mais aussi dans le hareng, le gibier, le fromage de brebis, les œufs de poule (issue de l’Agriculture Biologique: AB). EPA : dans le poisson et les produits de la pêche.

Le lait Maternel en est très riche (qui contient aussi tous les autres acides gras et de façon parfaitement équilibrée: un véritable aliment pour bébé – et son cerveau).
Les acides gras saturés (AGS) sont très abondants dans l’alimentation (surtout dans le beurre, la charcuterie et la viande). A éviter au maximum (mais il y en aura quand-même assez car il y en a partout). Ces acides ne devraient pas dépasser les 8 % des apports en AG.

Ils passent souvent inaperçus dans les aliments (graisses cachées)! qui ne fournissent pas les vitamines anti-oxydantes apportées naturellement par les aliments riches en AGE.

Répartition recommandée entre AGS, acide gras mono-insaturés AGMI et acide gras poly-insaturés AGPI dans l’apport quotidien en corps gras totaux (visibles et invisibles) :
AGS                                                                                                                     25%
AGPI (acide linoléique, g linoléique et a linolénique)                   25%
AGMI (acide oléique)                                                                                  50%
Répartition des différents AGPI  :
Il y a fréquemment, dans l’alimentation occidentale, un déséquilibre en faveur des W 6 (un rapport = 15, 20 ou 30) alors qu’un bon équilibre exigerait un rapport oméga  6 / oméga 3 = 5.
L’équilibre assure une protection contre les maladies cardio-vasculaires et une prévention contre le cancer.

Conseils du Pro :
Il est recommandé :
- de consommer des huiles de première pression à froid (donc non chauffées)
- de conserver les huiles dans des récipients hermétiques, de préférence pourvus d’un dispositif qui ne laisse pas entrer l’air (flacon doseur)
- de conserver les huiles au réfrigérateur, à l’abri de la chaleur et de la lumière
- d ‘y associer des anti-oxydants naturels (oligo-éléments, vitamine B6 et E).
- il est aussi recommandé de varier les huiles dans sa cuisine et sur sa table. Aucune huile ne contient tous les Acides Gras et aucune ne nous apporte tous les AGE ! Aujourd’hui l’accent est surtout mis sur les W 3, mais l’expérience nous apprend que l’Homme a besoin de tous les acides gras.

Exemple : il sera tout à fait intéressant de préparer sa bouteille soi-même en faisant un mélange avec:

-           1/2 Huile d’Olive Vierge

-           1/4 Huile de Colza

-           1/4 varier à chaque nouvelle préparation (on a le choix le plus large et selon les goûts: Tournesol, Soja, Maïs, Blé, Carthame, Noix, Amande,…)

 

La consommation d’huiles doit être quotidienne et pluriquotidienne.

 

Interview spéciale : « Mincir avec les compléments alimentaires, pour ou contre? »

INTERVIEW SPECIALE

 

 

Mr Behlouli Z., Docteur en Pharmacie et Consultant Diététique pour les magasins Nature et Nutrition a souhaité répondre à la question suivante : Le complément minceur est-il utile ?

 

 

Le complément minceur est-il utile ?
Nous pouvons distinguer deux bonnes raisons qui justifient le choix d’un complément alimentaire indiqué pour la minceur :
- Favoriser la cure régime
Ce n’est pas évident de suivre un régime sur le long court. Nous nous rebellons via notre corps afin de quitter cet état de famine voulue.  On distinguera 5 difficultés à surmonter (que l’on évoquera plus bas) pour arriver à maintenir notre régime tout en optimisant ses bienfaits.
- Lutter contre le risque santé durant le régime
Dans un deuxième temps, le corps, luttant contre cette abstinence calorique, peut constituer un risque santé. L’emploi adapté et bien orienté des compléments alimentaires permettra de diminuer l’incidence des inconvénients et effets indésirables lié au régime.

Les 5 difficultés majeures liées à une perte de graisse.

Plus le gras s’accumule, plus il faudra un différentiel énergétique important afin de perdre un kilo et donc plus il sera difficile de maigrir. La règle d’or est de s’inquiéter et réagir suffisamment tôt avant l’accumulation de bourrelets disgracieux  au niveau de sa silhouette. Sur le long terme, seuls 10 % des individus en surpoids parviendront à perdre des kilos sans les reprendre après.  Il est dît que sur du long terme malheureusement 10% des personnes obèses ne reprennent pas leurs kilos perdus. Dans ces conditions, pourquoi les régimes ne marchent pas aussi bien ? C’est parce qu’à un moment donné du régime, nous sommes directement confrontés aux 5 difficultés liées à une perte de graisse et c’est dans cette perspective que le complément alimentaire minceur nous aidera à surmonter ces obstacles.  Nous pouvons d’ores et déjà citer ces difficultés qui sont : Appétit, Baisse du métabolisme, perturbations hormonales, réduction de la masse maigre, fatigue générale.

  • Appétit augmenté : L’interdît de certains aliments durant la phase régime va susciter une envie  psychologique plus forte de consommer ces aliments, notre cerveau nous dicte alors une augmentation de l’appétit afin de lutter contre cet état de « famine spécifique ». La difficulté est alors bien ressentie et cette impossibilité de gérer peut expliquer la majorité des régimes se traduisant en échec. La conséquence de cet état de frustration se traduit finalement par une reprise importante de poids et donc d’un sentiment de culpabilité alors que le corps pendant ce temps avait subi trop de pressions.  Une classe de compléments alimentaires minceur aurait eu son utilité : les modérateurs d’appétit.

 

  • Baisse du métabolisme : Lorsque les graisses corporelles remplacent les sucres en tant que carburant, ce changement est perçu comme une menace, puisqu’il témoigne d’une carence énergétique. Durant une carence énergétique, il faut comprendre sur le plan biochimique que les graisses de notre corps sont mobilisés préférentiellement et supplémentent les sucres en vue de carburant énergétiques.  Notre cerveau, organe consommant  énormément d’énergie (20% des besoins énergétiques quotidiens), face à cette situation délicate, va rationner ses besoins tant qu’il le pourra. Nos dépenses caloriques vont alors être réduites durant la phase hypocalorique qu’est le régime; une bonne partie de cette réduction énergétique environ 50% sera surtout liée à l’allègement de notre corps, plus on est léger moins nous avons besoin d’énergie pour subvenir à nos fonctions vitales. Mais 25% de la réduction des dépenses se traduisent par la pure économie : le corps ajuste ses dépenses par rapport au taux des calories qu’on lui apporte quotidiennement. Le taux calorique  apporté par jour est ajusté avec les dépenses énergétiques du corps qui diminue surtout l’activité de la glande thyroïdienne.  Cela a pour effet immédiat de diminuer la température du corps. En effet, La facture d’énergie s’avère moins « salée » quand on baisse le niveau du « thermostat ». Mais cet arrangement énergétique n’est pas bénéfique puisque la sous-productivité de l’activité thyroïdienne est en contrepartie néfaste pour la perte de poids. Des compléments alimentaires peuvent là-aussi agir à ce niveau puisqu’ils peuvent stimuler la thyroïde et donc favoriser la fonte des graisses.

 

  • Perturbations hormonales : Quand les régimes durent trop longtemps, les hormones qui mobilisent les graisses (Adrénaline et Noradrénaline) sont de moins en moins secrétées ce qui provoque une fatigue. A noter que l’on peut constater parallèlement une diminution du taux d’hormones thyroïdiennes ainsi que les hormones protégeant la masse maigre (GH, DHEA…). Le bilan hormonal se trouve alors bouleversé et peut être dangereux pour la santé. Nous pouvons alors que conseiller une activité sportive ce qui a pour effet de stimuler à nouveau la production de ces hormones. De plus, les compléments alimentaires à base de plantes à visée thermogénique (favorisant l’élévation de la température corporelle) activent leur sécrétion et sont aussi un bon moyen de rééquilibrer  cet environnement hormonal.

 

  • Réduction de la masse maigre (muscle et os) : Le régime a en théorie pour objectif de retrouver un poids de forme idéal se traduisant effectivement par une perte de poids mais également, et, il faut le souligner, de garantir une amélioration de sa silhouette. Cette garantie est aboutie en assurant pendant toute la durée du régime une tonicité musculaire au détriment d’une réduction de la masse grasse. Mais sur le terrain, la réalité est toute autre puisque les régimes sont souvent associés à une rhabdomyolyse (terme scientifique pour désigner une destruction des cellules musculaire) et une baisse de la densité osseuse expliquée par une augmentation des pertes urinaires de calcium. Ce rapport affligeant est d’ailleurs plus fréquent et important chez les femmes que chez les hommes. Un constat affirme que sur trois semaines de régime avec une diminution calorique de 40% et une perte de poids de 4 kg, 2kg correspondrait en réalité à une perte musculaire et osseuse ! On comprend mieux alors qu’une supplémentation précise sera nécessaire afin de préserver son capital musculaire et osseux.

 

  • Fatigue générale : La fatigue survient avec la diminution calorique car le corps avait trop pris l’habitude avant le régime de se servir immédiatement dans l’abondance calorique qu’on lui soumettait. Il peine alors davantage à se servir dans ses propres réserves énergétiques lors du régime. Le manque alimentaire va aussi avoir une incidence sur les difficultés d’endormissement, et de sommeil réparateur entretenant ainsi l’état de fatigue.  Ses troubles peuvent être gérés par la prise de compléments alimentaires spécifiques qui permettront de retrouver un bon état de forme général.

 

Propos recueillis le 23/12/2009 à Clichy-La-Garenne.