Quelles sont les différences et intérêts des pré et probiotiques?

Les prébiotiques et les probiotiques sont des agents naturels différents mais complémentaires dans leur participation à l’équilibre intestinal.

De nombreux troubles digestifs et intestinaux sont en relation directe avec un déséquilibre de la flore et des enzymes intestinales. A l’état normal, une flore protectrice protectrice tapisse les parois de l’intestin. Elle participe à la synthèse des vitamines B, à la stimulation des défense de l’organisme et favorise l’assimilation des nutriments. Malheureusement, le stress, le défaut de mastication, une alimentation pauvre en fibres et riche en viande favorisent le développement d’une flore de putréfaction qui en excès irrite et fragilise la paroi intestinale. C’est à ce niveau qu’interviennent les pré et probiotiques qui renforcent l’activité enzymatique intestinale et donc la digestion.

Les probiotiques (« pour la vie ») sont des microoganismes non toxiques et non pathogènes qui vont entrer en compétition face aux mauvaises bactéries afin de rééquilibrer la flore intestinale. Ils ont un rôle métabolique puisqu’ils assurent la digestion du lactose et produisent des acides gras aux cellules du côlon, apport énergétique qui permet de protéger la paroi de cette partie d’intestin. Les souches de Lactobacilles et Bifidobactéries sont souvent les souches les mieux tolérées car elles résistent bien à l’acidité de l’estomac et de la bile et adhèrent bien à la muqueuse intestinale. Plusieurs études cliniques ont démontré leur rôle protecteur intestinal et leurs multiples bénéfices comme l’équilibre de la microflore, la prévention et traitement des désordres intestinaux (constipation, diarrhée, ballonnements, inflammation), renforcement de l’immunité, réduction des allergies alimentaires en favorisant le développement d’une microflore intestinale bénéfique. Une supplémentation en probiotiques est faisable, certains laboratoires ayant sélectionné des souches actives dans des compléments alimentaires. Une cure de deux semaines est souvent recommandée.

Les prébiotiques sont des sucres qui alimentent les bactéries des intestins. On les retrouve facilement dans l’alimentation; elles sont en effet contenues dans les fruits (agrumes, bananes…) , certains légumes (chicorée, lentilles, pois) et les céréales complètes et semi-complètes. Un grand nombre sont des fibres solubles (inuline, fructo-oligosaccahrides) arrivent quasi intactes dans le côlon car elles ne sont pratiquement pas digérées par l’organisme mais subissent à cet endroit une fermentation grâce à l’action des probiotiques. Ces fibres augmentent le nombre des probiotiques, acidifient le contenu du côlon ce qui inhibe la prolifération de germes indésirables et sont bénéfiques pour le transit.

Les prébiotiques sont particulièrement indiquées :

  • Pour une action bénéfique sur la flore endogène
  • En complément d’une alimentation pauvre en fibres
  • Pour retrouver le confort intestinal (gaz, ballonnements)
  • Pour réguler le transit ralenti

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>