L’équilibre acido-basique dans l’alimentation.

Alimentation et équilibre acido-basique :

Cette notion alimentaire est particulièrement importante car chaque jour, notre organisme ingère et synthétise de nombreuses substances à caractère acide ou basique ce qui génère autant de causes de déséquilibre de la balance acide -base. Mais aujourd’hui, nos habitudes alimentaires font plutôt pencher la balance vers l’acidification ce qui provoque un épuisement continu de notre organisme qui lutte par tous les moyens pour rétablir une homéostasie et sortir de cette situation de « stress » acide.

Il est alors important pour nous d’identifier les aliments acides :

- les viandes dont la consommation a doublé en un demi-siècle : elles ont la spécificité d’être riches en acides aminés soufrés (cystéine, méthionine) qui présentent un caractère acidifiant fort; leurs dégradations conduisent alors à la formation d’acides forts comme l’acide chlorhydrique, l’acide phosphorique, l’acide sulfurique et surtout l’acide urique.

- les produits laitiers comme le lait ainsi que les fromages tous deux surreprésentés dans notre alimentation et qui génèrent également des acides irritants vis-à-vis de tous nos tissus.

- le sel, lui aussi surconsommé, sous forme de chlorure de sodium perturbe la régénération des ions bicarbonates pourtant à l’origine des tampons sanguins qui permettent d’amortir les variations du ph sanguin lié à une trop forte entrée d’acides.

- les produits alimentaires industriels raffinés (comme par exemple les céréales) trop souvent appauvris en potassium causés par des procédés de fabrication comme le raffinage, l’appertisation,  l’augmentation des graisses saturés et des sucres purifiés. Le potassium est pourtant impliqué directement dans la consolidation des bases (sels alcalins) qui tamponnent le milieu intracellulaire.

 

Impact de l’acidose sur notre organisme 

Ces acides sont semblables à de petits cristaux qui envahissent peu à peu notre organisme et finissent par l’agresser en continu ce et peuvent conduire à des conséquences dramatiques comme :

- l’érosion osseuse. La trame osseuse est un immense réservoir de carbonates qui viennent neutraliser un acidose métabolique latente.

- les calculs rénaux. En effet, ces cristaux acides se forment dans l’urine par une fuite minérale au niveau rénal afin de tamponner le milieu mais qui se retrouvent en trop forte concentration d’où cristallisation.

- le syndrome métabolique induit par l’acidose a une tendance à une augmentation du cortisol, hormone du stress, qui a tendance à augmenter la glycémie en libérant du glucose par le système hépatique. Cette hyperglycémie réactive peut à la longue provoquer une insensibilité à l’insuline (hormone régulatrice de la glycémie) et de l’obésité et donc in fine un diabète de type 2. Par ailleurs, une hypercortisolémie continue peut induire une dégradation de nos défenses immunitaires et nous rendre plus faibles face aux agressions extérieures.

- les inflammations musculaires dues à une fonte musculaire puisque la glutamine, acide aminé le plus présent dans le muscle, contribue lui-aussi par sa dégradation en ammoniac va contribuer l’élimination des acides excédentaires circulants.

Que faut-il privilégier afin de lutter contre cette acidose métabolique?

Dans un premier temps, il est logique dans un premier temps de réduire la quantité des aliments dits acidifiants et que l’on améliore la qualité; pour la viande ou substituts, on réduit sa ration à 60g par repas et pour le pain ou produits céréaliers, on passe à pas plus de 2 portions par repas. Les organes retrouveront alors un meilleur fonctionnement et les déchets baisseront plus facilement dans l’organisme.

Les deux seuls groupes alimentaires permettant une lutte judicieuse et efficace contre les acides alimentaires sont les fruits et les légumes. Les propriétés de ces aliments dits alcalinisants sont dues à leur teneur spécifique en minéraux. Pour les légumes, par exemple, ils présentent la particularité d’être à la fois très riche en minéraux alcalins comme le calcium, le magnésium, le potassium, le sodium et d’être pauvres en minéraux acides comme le phosphore, le soufre et le chlore. Un complément alimentaire résume très bien cette tendance à l’ alcalinisation alimentaire, il s’agît de la Soupe Thermale.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>