La gelée royale

le pot de 30g correspond à une cure mensuelle.

 

Présentation :La gelée royale est l’aliment exclusif de la reine des abeilles qui lui assure une longévité hors paire comparativement aux autres abeilles de la ruche, soit 5 années pour elle  en moyenne contre 1 mois et demie pour ses congénères.
La gelée royale reste une énigme biologique à haute valeur nutritive ce qui lui a fondé une formidable réputation auprès des « séniors ». Cette substance de couleur jaune pâle, secrétée par les abeilles nourrices,  se présente sous la forme d’une épaisse gelée (d’où son nom) avec une odeur qui lui est propre. D’ailleurs plus cette odeur est franche, plus la gelée est fraîche.

 

Composition :
La gelée royale, de part sa composition en vitamines et acides aminés, en fait un formidable complément alimentaire adapté au bien-être de toute la famille.
On peut d’ailleurs énumérer les acides aminés suivants avec leurs indications suivantes : Arginine pour la paresse hépatique et la fatigue nerveuse, Acide aspartique pour l’angoisse, la dépression et la paresse mentale, Acide Glutamique et Valine pour la fatigue physique, musculaire, ligamentaire, Méthionine pour la chute des cheveux, peau ridée, ongles abîmés, Lysine pour les problèmes articulaires, rhumatismes et arthrose, Alanine pour les problèmes circulatoires et endocriniens, Tyrosine et Phénylalanine pour la fatigue nerveuse, Proline et Histidine pour la faiblesse générale, Thréonine pour la déminéralisation, Tryptophane pour l’insomnie et la fatigue nerveuse et enfin Cysteine pour le dysfonctionnement des glandes corticosurrénales.
Parmi les richesses présentes de la gelée minéraux présents, nous pouvons citer les multiples minéraux qui sont : le calcium, le cuivre, le fer, le magnésium, le phosphore, le potassium, le soufre, le silicium et le manganèse, ainsi qu’une large gamme de vitamines : la vitamine A, l’acide ascorbique (C), le tocophérol (E), la vitamine D et des vitamines du groupes B (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9).
La gelée reste la source biologique la plus riche en vitamine B5 ou acide panthoténique, le nom pantothein tiré du grec signifiant être partout. Cette vitamine est présente en effet dans chaque cellule de l’organisme (peau, cheveu, muscle, reins, cerveau, os…) entre dans la composition du coenzyme A qui participe aux réactions biochimiques intervenant dans la dégradation et le métabolisme des aliments (protéines, glucides et lipides). Une carence en vitamine B5 peut entraîner un épuisement de l’organisme, une perte de sommeil, une dépression, une chute de cheveux, des troubles digestifs, des lésions de la peau…
La gelée royale contient un autre acide organique, le facteur R qui, selon divers études scientifiques, stimule la régénération cellulaire tant sur le plan physique (douleurs rhumatismales) que mental (troubles de la mémoire).
Un peptide, nommé Royalisine, vient d’être identifié dans la gelée royale et possède une action antibiotique avérée puisqu’elle a une action positive contre des bactéries Gram+. Les flavonoïdes également présents dans la gelée royale concourent avec la Royalisine à avoir une action antimicrobienne et antifongique sur Micrococcus pyogenes et Escherichia coli. Une cure de gelée royale devient alors la meilleure façon de prévenir certaines maladies infectieuses ce qui explique son secret bienfaiteur de  longévité.

La gelée royale renferme des substances capables  d’assurer la médiation des neurones en se logeant dans les fentes synaptiques (espace communicatif entre deux neurones) ce qui permet la transmission de la pensée. Ces substances se nomment neurotransmetteurs et n’existent pas dans notre alimentation. L’acétylcholine et la taurine font partie de ces agents neuronaux. De plus la gelée royale intervient au niveau cérébral en stimulant la sécrétion de sérotonine qui est l’hormone anti-stress, anti-anxiété et anti-insomnie.
L’énumération de ces ingrédients induit bien-entendu de nombreuses propriétés et indications.
La gelée royale stimule l’organisme en corrigeant les carences vitaminiques ou minérales et en optimisant les capacités intellectuelles, dynamise les défenses immunitaires en prévenant des maladies infectieuses et dégénératives. Elle accélère le processus de réparation cellulaire tout en ralentissant le vieillissement, régularise et normalise les fonctions métaboliques.
Ses indications sont multiples :
•    Mauvais état général, asthénie, neurasthénie, anémie
•     Perte de la mémoire, prévention de la sénilité, étudiants en période d’examen
•     Etats carentiels, spasmophilie, consolidation des fractures
•    Anxiété, dépression
•    Maladie de la peau (acné, eczéma, psoriasis), chute de cheveux
•    Grossesse et allaitement
•    Perturbations hormonales, ménopause, andropause
•    Baisse de la libido, fertilité, impuissance
•    Infections microbiennes et virales, Grippe
•    Compétition sportive, récupération

La gelée royale peut être consommé à tous les âges de la vie : enfants en période de croissance, aux étudiants en période de préparation d’examen ( 1 cure 3 mois avant), aux femmes enceintes (1 cure durant les 3 premiers mois de grossesse et 1 autre pour les 3 derniers) ou venant d’accoucher (1 cure de 3 mois) , aux sportifs soumis aux difficiles entrainements (2 à 3 cures de 3 mois par an), aux adultes actifs fatigués et stressés (1 cure de 3 mois à renouveler), aux femmes ménopausées (4 cures de 3 mois consécutives), aux femmes et hommes entre 50 ans et 60 ans, aux personnes âgées (2 cures de 3 mois par an).
La gelée royale biologique est un gage de qualité car l’apiculteur n’utilise pas d’engrais et d’insecticide chimiques ni de semences génétiquement  modifiés. Les rendements sont certes moindres mais l’enrichissement en actifs est sans conteste par rapport à une gelée royale ordinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>